Claque artistique dans la bouillonnante Glasgow

Uppercut sur la scène artistique

Mais que se passe t’il à Glasgow ? Les rues jadis grises et moroses se parent de couleurs, et le grime dynamite la scène musicale. Open Minded te présente le meilleur du street art et du grime.

Mélange entre dub et électro, le mouvement musical du grime a vu le jour dans les années 2000 à Londres. Aujourd’hui, l’épicentre le plus audacieux se trouve à Glasgow, et cette nouvelle vague ne va pas tarder à se déverser sur Londres, puis espérons-le sur la France, pour le début d’une aventure musicale excitante.

Fiers de leurs racines écossaises, les différents groupes collaborent entre eux pour être plus forts et faire valoir leur voix en cassant les frontières. Mans From The Mainland, Ransom FA, Levels Syndicate et le dernier en date SHOGUN, sont les nouveaux noms prometteurs de la musique en Ecosse. La dernière éruption date de juillet 2016 quand SHOGUN a révélé son clip VULCAN. Aujourd’hui mirobolant avec plus de 780 000 vues, Joe Heron, alias SHOGUN est le chouchou des écossais. A seulement 19ans, habitant à Paisley, petite banlieue de Glasgow, il rappe sur les problèmes sociaux économiques, et la désillusion d’un dur quotidien en Ecosse, avec un accent écossais prononcé très appréciable.

À LIRE :   SmugOne et ses graffitis méga réalistes

 

En s’éloignant de Paisley et en pénétrant dans le centre ville de Glasgow, les dessins colorés surgissent et détonnent sur les murs jadis gris. Afin d’embellir le centre ville et son image, et rajeunir des rues défraîchies, Glasgow fait appel depuis 2008 aux artistes locaux en leur laissant des murs à disposition et une totale liberté. Rogue-One y a apposé sa patte, ainsi que Smug et ses dessins hyper réalistes. Récemment, un guide-parcours sur les plus belles œuvres de rue permet de se promener dans un nouveau Glasgow artistique. Une excellente initiative de la ville qui dynamise le tourisme, tout en égayant le quotidien des locaux.

glasgow glasgow glasgow glasgow