Traques et lynchages en cours en Thaïlande

Le roi est mort, vive la violence !

Coup de théâtre en Thaïlande. Après 70 ans de règne, le roi Bhumibol Adulyadej s’est éteint. Au pays du sourire, la tristesse est désormais de rigueur pour une trentaine de jours minimum. Le noir s’affiche partout; dans les rues, journaux, sites internet, programmes de télévision, et sur les tee-shirts des citoyens. Le roi, adulé comme un demi-dieu, avait réussi à transformer le pays en une nation moderne et hautement touristique. Cette perte entraîne quelques perturbations inévitables.

Thailande

Pour les touristes clubbers, la Thaïlande est à prohiber pour les prochaines semaines. La Full Moon Party a été annulée, et les clubs ont baissé leur volume sonore. L’alcool ne coule également plus à flots. En somme, une attitude solennelle pendant le deuil national de un an est vivement recommandée. La discrétion et une tenue sobre sont exigées, même pour les touristes. La pire insulte serait encore de diffamer, insulter, ou menacer le roi ou la famille royale, sous peine d’une peine allant jusqu’au 15 ans de prison.

Thailande

Le roi est actuellement un sujet de haute tension en Thaïlande. Le gouvernement traque dans la rue et sur les réseaux sociaux, avec l’aide de groupes ultra royalistes, tous ceux n’exposant pas assez leur chagrin. Des lynchages publics deviennent monnaie courante pour toutes personnes ne portant pas de tee-shirts noirs. Pourtant, ledit vêtement est actuellement en pénurie et a flambé de 4 à 12 euros. Une excuse non valable comme l’atteste Winny. Il descendait manger au restaurant en bas de lui, et a eu la mauvaise idée d’enfiler le premier tee-shirt qu’il trouva. Insulté de toutes parts à cause de sa couleur rouge et non noire, il supprima son compte Facebook et se fendit en excuses.

À LIRE :   Felix Seiler Fédi, les manifestations à travers l’objectif
Thailande

 

Le fils d’un propriétaire d’un magasin osa affirmer que « tout le monde doit mourir un jour ». 1000 personnes se rassemblèrent alors de nuit afin de lui proférer des insultes. Une femme fût également sauvée in extremis par la police d’un lynchage public, mais tout de même punie en se prosternant devant le portrait du défunt roi.

 

Le prince hériter Maha Vajiralongkorn a demandé un délai avant de monter sur le trône, laissant le pays dans un flou politique. Les habitants appréhendent donc l’avenir de leur monarchie, et craignent une transformation en profondeur.