Trump VS Flynt : quel milliardaire l’emportera ?

Larry Flynt fera tout pour empêcher Trump de gagner.

L’Amérique n’est peut-être pas complètement perdue.
À seulement 3 semaines des élections présidentielles, le climat commence clairement à se corser, surtout pour Trump. Larry Flynt, créateur et éditeur du magazine pornographique Hustler, vient d’annoncer qu’il offrirait 1 million de dollars à qui lui enverra des enregistrements de Donald le Grand où il tient des propos dégradants (on ne change pas une équipe qui gagne). Objectif : descendre au maximum le candidat républicain à la Maison Blanche pour éviter toute victoire éventuelle.

lyntporno

lyntporno

Larry Flynt, c’est un homme dont le nom restera un certain temps sur les lèvres. Une histoire autant chaotique que glorieuse, un caractère aussi anticonformiste que respectable, et surtout un sens du business hors pair.
Originaire du bon vieux Kentucky, Larry dessine les contours de sa future fortune à l’aide de bars à strip-teases, pour terminer l’esquisse avec la création du magazine porno Hustler. En 1974, le magazine  s’impose face à Playboy et Penthouse pour ensuite escalader les marches de la popularité.

Aujourd’hui âgé de 73 ans, Larry Flynt possède 25 magazines, une fortune qui s’élève à 500 millions de dollars en 2016, et un background a faire pâlir les jaloux. Connu pour son caractère bien trempé, sa détresse émotionnelle (#LOL), son goût pour la provocation, et son amour des femmes, sa forte personnalité lui a valu quelques invitations au tribunal. Puni pour pornographie, outrage au drapeau américain, refus de révéler ses sources, et diffamation, Flynt fait passer ça comme une lettre à la Poste et se relève. Sauf une fois.

En 1978, il a rendez-vous à la Cour suprême des États-Unis avec Jerry Falwell, un homme de l’Église qu’il a moqué dans une parodie de publicité Campari. Dans celle-ci, il évoque une relation incestueuse entre Jerry et sa mère. Résultat : Flynt gagne grâce au premier amendement de la Constitution touchant directement à la liberté d’expression (« Le Congrès ne pourra faire aucune loi concernant l’établissement d’une religion ou interdisant son libre exercice, restreignant la liberté de parole ou de la presse, ou touchant au droit des citoyens de s’assembler paisiblement et d’adresser des pétitions au gouvernement pour le redressement de leurs griefs »). Le premier pieds qu’il pose dehors se solde d’une balle tirée dans sa direction, mais le paralyse au bas du corps à vie.
Certains se mordent les doigts, d’autres l’appellent héros : « Je ne suis pas digne de ce titre. Jamais je n’aurais volontairement sacrifié l’usage de mes jambes pour qui ou quoi que ce soit. Les vrais héros, eux, meurent pour leur pays ».
Depuis ce jour noir, il se balade sur un fauteuil roulant plaqué or, tout en continuant de gérer les magazines qu’il édite à la gloire des femmes.

À LIRE :   YouNow, l'appli qui suit ta vie d'ennui
lyntporno lyntporno

Le pornocrate fait des gros fuck à tout et tout le monde, et l’annonce qu’il a récemment faite est une belle preuve de cet anti-conformisme si prégnant. Larry Flynt exprime son mécontentement face aux scandales incessants dont Trump est à l’origine en disait que « Traiter une femme comme M.Trump l’a fait est à la fois décevant et incroyable, particulièrement de la part de quelqu’un qui veut être président ». Et il se dit « atterré par l’hypocrisie des élus qui veulent dicter aux Américains comment ils doivent vivre leur vie pendant que, derrière des portes closes, eux-mêmes se livrent aux activités qu’ils condamnent publiquement. ».
Bim.

lyntporno
Pas content.

On espère de tout coeur que Flynt obtiendra ce qu’il souhaite, vraiment. 
Publicités