Pourquoi je vais boire encore plus de pastis qu’avant !

Le pastis est mon nouveau mec.

Ma journée vient se s’illuminer, littéralement.
Une icône de conversation sur Facebook clignote et m’appelle. Quelqu’un m’envoie une news toute fraîche, en sachant pertinemment la joie que la lecture de cette dernière va me procurer.
BINGO !
L’université de Yellowater au Canada vient de publier les résultats d’une étude qu’elle a menée démontrant que boire un verre de Pastis par jour aurait autant d’effets positifs sur l’organisme que la pratique d’une heure de sport.
YOLOOOOOOOOOOOOOO BORDEL. Enfin !

pastis
Le rêve.

Ma vie de pilier de bar vient de prendre un nouveau tournant… Tu réalises ? Plus besoin de culpabiliser quand mes fesses seront posées devant un verre de Pastis et une cigarette entre mon index et mon majeur ! Bon, ok, je ferais bien d’éliminer la clope. Mais, une chose à la fois pardi : là, j’annule mon cours de sport de demain soir, et je cours acheter une bouteille d’1,5 L de pastaga.
Marcella Perrot, la scientifique à l’origine de l’étude affirme ceci: « Nous avons découvert que l’anéthol agit sur le corps comme un puissant stimulant qui améliore la productivité physique, la fonction cardiaque, ainsi que la force musculaire. (…) Ce phénylpropène, extrait principalement de l’huile des graines de fenouil et de badiane, est également produit par l’organisme durant une activité sportive intensive. ». Et bim.
Peut-être que derrière ton écran, tu tires une tronche pas possible car tu DÉTESTES l’anis, et tu te fous clairement de cette news de dingue (qui vient de changer ma vie!). À contrario, je suis certaine que tu apprécies le Picon-bière !

Car, après quelques années de fidélité à l’entreprise familiale de Paul Ricard, j’ai pu constater plusieurs choses : il y a les amateurs de pastis, et les addicts au Picon. Ainsi y aurait-il une segmentation de la population selon ces deux types d’apéritifs ?! Serait-il réellement impossible d’aimer le pastis ET le Picon ? Aide-moi à y voir plus clair, et lâche ton com(non, c’est pour rire le style Skyblog…).Seconde chose, ramener sa bouteille en soirée est obligatoirement synonyme d’un flop quasi complet à la soirée, hors-mis ton futur acolyte-alcoolique. Oui, celui qui s’exclame « OUAIIIIIS DU RICARD TROP COOL MERCI!!!!!! », pour ton plus grand plaisir.

À LIRE :   A la découverte des podcasts avec les Origines du Monde !

Pastis en provençal signifie « mélange », et est le nom générique de cet alcool à 40° élaboré à partir d’anis vert ou étoilé, de fenouil et de réglisse. Aussi appelé jaune, flai, fenouil, pommade, flan, et même flambi (#LOL), l’apéritif le plus consommé dans le Sud de la France n’a pourtant pas vécu que des jours heureux.

pastis
pastis
Pastisserie à Aix-en-Provence, mettant à l’honneur le pastis, sous toutes ses formes.

En effet, en 1915, l’absinthe et les boissons similaires sont interdites en France. Interdiction de se bourrer la gueule, donc….
7 ans plus tard, la réautorisation de la vente d’alcools à 40° maximum déclenche une vague de frénésie et stimule l’imagination des producteurs qui élaborent alors de nouvelles recettes anisées.
Paul Ricard débarque en 1932 et rafle tout le marché du pastaga avec sa punchline  « Ricard, le vrai pastis de Marseille » ainsi que des publicités qui vendent les bienfaits de l’alcool à l’aide de bombasses en maillot de bain.
Deuxième coup de pieds dans le marché de l’alcool français : le régime de Vichy en 1940 interdit la vente d’alcool dont le degré d’alcoolisation est supérieur à 16°, l’équivalent d’une bonne 8.6 extrême (si tu te reconnaîs, tu as tout mon respect!). Sauf que, eh bien oui, la tise fait gagner pas mal de bife à l’état…la réautorisation de la vente a lieu en 1949.
Et depuis, c’est la teuuuuuuuuuuuuf !
En 1975, les sociétés Pernot et Ricard fusionnent et atteignent aujourd’hui de beaux chiffres : 130 millions de litres sont consommés par an en France. Le pastis coule à flot, et même une Pastisserie proposant une multitude de douceurs et autres objets utiles à base d’anis.
Le paradis existerait donc.

Et mes potes et moi, on doit contribuer à au moins 50% de leur chiffre d’affaire. En mode marseillais. 
Big up à ceux qui me reconnaîtront 😉 
On se voit autour d’un pastis la prochaine fois ! 
pastis