Ce qu’il faut retenir de l’Alter Paname #10 : Planet Opéra

On était à l’Alter Paname et on a kiffé

Souvenez-vous, temps grisonnant, mais sourires sur tous les visages. L’Alter Paname, communauté de haut festoiement bienveillant (comme ils s’amusent à le dire), fêtait sa dixième édition, et a mis les gros moyens.

Après un passage difficile pour accéder au mini festival (merci la boue), nous voilà devant un village festif, comme une deuxième vie au sein de la commune de Villepinte.
Première apparition magique, une piste de … rollers. Okay, la soirée s’annonce folle. Tout au long de notre balade dans les champs boueux (pas de roses), se dressent devant nous tout un tas d’activités et de scènes toutes les plus intéressantes et festives les unes des autres.
La scène OTTO10, Microclimat, Le Camion Bazar, et une ribambelle de DJs qui nous ont fait danser jusqu’au petit matin. Côté animations (qui ont fait toute la différence), on a pu assister à :
– la piste de roller disco dancing et autres jeux et bizarreries par TOTO BLACK et SweatLodge (ça nous a fait beaucoup rire)
– créations de chill aérien par Serge (à l’origine d’une certaine montgolfière) dédicace à tous les gens pris dans les mailles du filet comme on dit
– constructions majestueuses et inquiétantes par le Le Fer à Coudre (c’est comme ça qu’ils disent).
– un foodtruck qui avait également sa petite scène (merci pour la trance!)

À LIRE :   Le monde curieux et décalé de Monaslash s'expose
alter-paname

Et au final, qu’est-ce-qu’on a retenu ?
– le son bien évidemment avec des DJs hors pair et internationaux tels que Jeff Mills, Kosme, Romain Play, DKO Records …
– les installations et animations (big up à la femme au micro dé-formeur de voix)
– les gens qui ont joué le jeu en se déguisant
– les gamelles dans la boue et les tôlées que ce sont pris les gens, un grand merci

Les moins :
– rien
– rien
– juste la queue à l’entrée sinon rien

En attendant la vidéo officielle de la #10, voici celle de l’Alter Paname #9 – La Monstrueuse parade de l’Alter