Facebook prend une photo historique pour de la pédopornographie

Les internautes se rebellent

Les internautes norvégiens se rebellent contre Facebook. Le réseau social a en effet censuré une célèbre photo publié dans le cadre d’un post de l’auteur norvégien Tom Egeland sur les photos de guerre.

Le géant américain se justifie en disant appliquer sa politique sur la nudité et les images choquantes. Le problème, c’est que Facebook n’a vu qu’une fille nue là où il faut voir une photo historique.

Prise en 1972 durant la guerre du Vietnam par le photographe vietnamien Nick Ut Cong Huynh pour Associated Press. Elle montre les enfants d’un village touchés par du napalm. La photo remporte le prix pulitzer en 1973 et fait les unes du monde entier en suscitant l’indignation générale.

facebook-2

Le chef du gouvernement norvégien s’est élevé contre cette décision et a lui aussi publié la photo sur son compte personnel. Mais tout ceux qui ont publié la photo en soutien se sont également vus censurés par le géant américain. La première ministre s’est dite satisfaite du travail du réseau social quand aux images violentes mais a indiqué qu’il faisait fausse route en censurant de telles photos. « C’est un frein à la liberté d’expression » dit-elle.

Le quotidien norvégien, Aftenposten, a posté la photo en une sous le logo de Facebook en joignant une lettre ouverte dans laquelle le journal se demande pourquoi le média le plus important au monde limite les libertés au lieu de les étendre. Le quotidien s’inquiète de cette décision unilatérale et pointe du doigt l’idée qu’une petite élite puisse décider de ce qui est choquant ou pas.