Des vacances dans un vestige nazi, ça t’intéresse ?

Une ancienne station balnéaire nazie transformée en hôtel de luxe

Dans la Baltique, sur l’île allemande de Rügen, se dresse devant l’une des plus belles plage d’Allemagne un des plus grands vestige architectural de l’époque nazi. Son nom, Prora. Construit en 1936 pour abriter près de 20.000 vacanciers dans le cadre du programme « la force par la joie », il se mue aujourd’hui en complexe touristique.

Prora est un lieu chargé d’histoire et son devenir a longtemps été sujet de débats: le détruire ou le rénover ? Si il devait abriter jusqu’en 1939 les vacanciers allemands, il servit ensuite de caserne à la RDA communiste. Après la chute du mur en 1989, le lieu est laissé à l’abandon. Seules quelques portions sont utilisées par un musée et une auberge de jeunesse de 400 lits.
prora nazi

 

Long de 4.5 kilomètres, Prora est composé de huit blocs dont cinq sont encore debout. Quatre ont été cédés à des promoteurs tandis que les autres appartiennent au gouverneur régional et deux à des investisseurs du Liechtenstein. Il subit aujourd’hui un lifting intérieur et extérieur qui va lui permettre de réaliser son objectif initial, devenir une station balnéaire huppée.

À LIRE :   SURPRISE ! Une soirée sous l'océan à l'aquarium de Paris
prora nazi 3

Au total, ce sont près de 200 appartements qui seront disponibles. L’agence immobilière derrière le projet annonce d’ores et déjà avoir vendu 95 % des appartements dont le prix oscillent entre 100 et 400.000 euros selon la surface. Les premiers habitants arrivent cet été, le reste arrivera au compte goutte jusqu’en 2022. On peut déjà y manger au restaurant, faire ses courses, aller au spa et bien entendu se baigner dans la mer Baltique. Tout un programme.

 

nazi prora 4