Alexey Titarenko, photographe de foules fantomatiques

Alexey Titarenko

Alexey Titarenko, maître du flou et des ombres

Photographe russe né à Leningrad, naturalisé américain, Alexey Titarenko a développé au fil des années une technique particulière. Adepte des poses longues, sa série la plus célèbre La cité des ombres donne à voir une foule fantomatique et irréelle.

Prises entre 1992 et 1994, la Russie était alors en pleine reconstruction après la chute de l’URSS et se cherchait une nouvelle identité face à la perte de ses anciens repères.

Les humains perdent justement leur identité propre dans ses photographies en ne laissant plus que des traces éphémères sur leurs passages. Leurs corps ne sont plus qu’ombres, le chacun s’évapore dans la foule pour laisser place à une masse difforme sans substances. Le temps s’écoule, le passé et le présent s’entremêlent fragilement et l’on ne distingue plus grand chose dans ce flou sombre et angoissant.

À LIRE :   [MUSIQUE - ART] DIE ANTWOORD by HARMONY KORINE

Même les autres villes du portfolio de Alexey Titarenko comme Venise et La Havane nous semblent bien ternes et déprimantes. Un grand travail réalisé avec brio !

Alexey Titarenko Alexey Titarenko Alexey Titarenko Alexey Titarenko Alexey Titarenko Alexey Titarenko

 

Publicités