Cuba, nouvelle destination à la mode pour les mécènes américains ?

A Cuba, les artistes sont « menacés » par l’engouement américain

Une réconciliation nouvelle avec les Etats-Unis en décembre 2014, Cuba serait la nouvelle destination artistique pour les américains. Un rapprochement qui ne plairait pas à tout le monde, surtout pas aux artistes cubains, qui se sentent menacés par ce nouveau phénomène. Le rapprochement entre La Havane et Washington ne risque-t-il pas de lui faire perdre son identité ? Nouvelle création d’espaces de revendication, ou, au contraire, commercialisation à outrance made in America ?

123208_expo-mediatheque9

Avec l’arrivée massive de mécènes américains, la promesse d’ouverture économique a déjà changé le paysage de la capitale, et également leurs ressources économiques. Rêvant de nouveaux acheteurs, les jeunes créateurs ouvrent leurs ateliers, des particuliers organisent des accrochages dans leur salon, contournant la tutelle de l’Etat qui pour l’instant, les laisse faire.

À LIRE :   Le hangi : le plat ancré dans la culture maorie en Nouvelle-Zélande !

Un grand nombre d’espaces d’exposition privés ont ainsi surgi à La Havane. A tel point que « l’on ne sait plus si l’artiste vous invite véritablement à partager son œuvre et son lieu de travail, s’il s’agit d’une mise en scène, à mi-chemin entre le showroom et la galerie, ou si cet espace n’existe que le temps d’une biennale, d’une vente ou d’une saison touristique », explique une artiste cubaine. 

Cubains insouciants avides d’argent qui ne verraient pas la menace américaine ? Une histoire à suivre …