On vous présente la Silicon Valley de la weed

La Silicon Valley n’est pas réservée qu’à l’industrie de pointe

En Californie, la ville de Desert Hot Springs va pas terrible, voire pas bien du tout. Déjà, les gens la captent difficilement vu que c’est un désert qui l’entoure, en plus, située au nord de l’Interstate 10, ses villes voisines, qui sont beaucoup plus connues – Palm Springs et la vallée de Coachella -, lui volent la vedette. Mais elle n’a pas dit son dernier mot et vise même à devenir le centre de l’industrie de marijuana de Californie.

Après avoir été déclarée en faillite en 2014, le conseil de la ville a décidé de légaliser la culture de cannabis dans plus de 35 000m2, espérant attirer des investisseurs qui redynamiseront la région. Desert Hot Spring tend à suivre le même parcours que le Colorado et Washington après avoir récolté 600 000 signatures pour légaliser l’usage récréatif de la marijuana.

À LIRE :   ESPIIEM PRESENTE ORFEVRE PARTY #1 #1

Avec une taxe annuelle de 25$ par mètre carré, une société, GfarmaLabs, devrait apporter 1 million de dollars de taxes car elle a pour projet de construire un énorme complexe pour cultiver la weed.

Mais GfarmaLabs n’est pas la seule entreprise à vouloir s’implanter. Le courtier immobilier, Marc Robinson, explique au LA Times qu’il reçoit des tonnes d’appels de partout dans le monde et des Etats-Unis.

L’économie du cannabis à définitivement du bon. Autre exemple ici.

 

Silicon Valley