Qui sont les vrais seigneurs de guerre ?

Les plus gros exportateurs d’armes 

Pour faire la guerre, il faut des armes. Et dans ce domaine, les grandes puissances championnes pour en produire. Des pays qui se parent de grands principes démocratiques comme les États-Unis et la France n’ont aucun scrupule à en vendre des armes à des pays en guerre et violant les droits humains.

Rapide tour d’horizon des plus grands marchands de morts.

vente d'armes

Les États-Unis, première puissance mondiale, est le premier vendeur d’arme au monde. Loin devant les autres. Les État-Unis sont impliqués dans 30% des transferts mondiaux impliquant des armes à feu. Ils fournissent des armes à 170 pays à travers le monde dont des pays en guerre comme le Yemen, l’Égypte ou encore Israel. Ils ont restreints récemment leurs exportations vers Myanmar, la Chine ou le Sri Lanka en raison d’embargo décrétés par les Nations Unis et autres raisons politiques.

Cependant les USA ne se gênent pas pour vendre des armes à l’Irak qui traverse une crise sans précédent, au gouvernement yéménite sunnite qui les utilise pour mater les milices chiites dans le sang. A l’Égypte qui, on se rappelle avait tiré dans la foule au moment du printemps arabe. Le pays des braves n’hésite pas non plus à vendre, en plus de petits calibres des armes lourdes, des agents chimiques de répression ou des véhicules blindés à des pays peu regardant sur les droits humains et dans lesquels les violations sont quotidiennes.

vente d'armes 3

Ensuite arrive la Russie, qui dispose d’un immense stock d’armes suite à la guerre froide. Après la dislocation du bloc soviétique, les armes russes ont inondé les marchés noir et les champs de bataille du monde entier, notamment son arme fétiche, la kalachnikov ou AK-47. Les principaux clients de la Russie sont aujourd’hui l’Inde, la Syrie, l’Algérie, le Venezuela ou encore le Soudan. Aujourd’hui, la Russie est le principal fournisseur de la Syrie, 10% des exportations russes seraient à destination de ce pays. Ces transferts d’armes incluent non seulement des armes à feu mais également des missiles et des hélicoptères. La Russie aurait vendue des hélicoptères à des pays d’Afrique comme le Darfour qui les utilise ensuite contre des civils.

Les produits chinois inondent le monde et les armes n’y échappent pas. Les chiffres sont totalement opaques mais on estime pourtant que le pays représenterait 5% du commerce mondial. Les armes chinoises, comme russe, sont présentes sur les champs de bataille du monde entier. Elles sont non seulement pas chères mais produites en toute discrétion avec l’aval du gouvernement à n’en pas douter. On les retrouve en Syrie, en Irak, au Liban, le Pakistan ou encore le Kenya. Elles sont entre autre utilisés par Daesh et Al Qaida mais aussi par des états africains comme le Congo qui réprime violemment sa population à chaque manifestation. Il est aujourd’hui attesté que les mines libyennes de Khadafi ou encore ses lances roquettes étaient de fabrication chinoise.

À LIRE :   Les menaces d'Anonymous contre l’État islamique
vente d'armes

 

Qu’en est-il de la France ? La France est de par son histoire, un vendeur d’arme naturel. Le pays se classe depuis de nombreuses années dans le peloton de tête des exportateurs d’armes, spécialement en ce qui concerne l’aviation. Que ce soit la Grèce, Singapour, le moyen-orient ou l’Amérique du sud, la France n’exclut aucun partenariat avec des pays peu regardant sur les droits de l’homme. En témoigne, les accords de coopération et de défense navale signés avec la Russie. La France s’était engagée à livrer deux navires de guerre, le Mistral et le Sevastopol. L’accord a depuis été rompu, les navires renommés et revendus à l’Égypte. Sur ce coup, la France s’indignait du violent conflit ukrainien mais n’hésite pas à pactiser avec l’Arabie Saoudite et lui vendre des avions et des armes. Il s’agit pourtant d’un pays pratiquant la peine de mort et la lapidation pour les femmes. Il ne faut pas non plus oublier qu’avant d’aller faire la guerre en Libye et en Syrie, la France était leur principal fournisseur de matériel militaire.

vente

En Europe, on peut également citer l’Allemagne, la Belgique ou le Royaume-Uni qui ont toujours disposé d’une grande industrie militaire et la liste est encore longue. Cependant, si la majeure partie des ventes d’armes est le fait d’entités commerciales, on ne peut ignorer le rôle des états qui facilitent ses transactions par intérêt et qui viennent ensuite parler de paix et de démocratie. En matière de ventes d’armes, le discours politique est rarement suivi d’actes et encore moins de courage politique pour changer la donne.

vente d'armes 2