Riders of the Well of Death : l’amour du risque

Riders of the Well of Death

Riders of the Well of Death te fait monter l’adrénaline

« Ce sont des voitures qui roulent sur des putains de murs! » Ce sont les mots qu’a employé, avec enthousiasme, le réalisateur de Riders of the Well of Death. Erik Morales, dans son documentaire, a suivi les folles acrobaties de chauffeurs casse-cous qui roule sur des murs dans le nord de l’Inde.

The Well of Death c’est un spot où se réunissent voitures et mobylettes pour surpasser les lois de la gravité, et c’est ce qui rend la chose si spectaculaire, comme on peut le voir ci-dessous.

 

Riders of the Well of Death

Dans le documentaire, on y fait la rencontre de Raeez qui conduit depuis maintenant 22 ans, tout comme Mohammad Maroof, 39 ans, pilote sur the Well of the Death depuis 22 ans. Tout le monde n’est pas aussi expérimenté, c’est le cas de Mohammad Azim qui lui ne conduit que depuis 8 ans.
Pour tous ces conducteurs, c’était un sentiment de peur qui les habitait au tout début de leur « carrière ». Mais en voyant les « stunt drivers », ce sentiment quitte leur coeur et le goût du risque reprend le dessus.

À LIRE :   Vivre d'amour et d'eau fraîche: l'Amérique authentique

« C’est n’est pas pour n’importe qui ni pour tout le monde ». Les performances réalisées par ces « stunt drivers » sont un véritable spectacle où une vie est en jeu. Au-delà du prix des tickets qui n’est pas cher et qui se vendent comme des petits pains, voir jouer des hommes avec leur vie attire un public curieux et intrigué  de découvrir des gens capables d’un tel risque.

Les conducteurs subissent pour la plupart une pression de la part de leur famille, certaines refusant même de se rendre à leurs shows.
Seulement, alors que certains se satisfont encore de ce travail malgré les années, pour d’autres, pouvoir trouver mieux et rester chez soi serait un meilleur compromis pour assumer ses responsabilités, notamment vis-à-vis de leurs enfants.

Ce court documentaire est proposé par Nowness et est à découvrir juste ici.

 

Riders of the Well of Death