Pourquoi le Vietnam et la Chine sont au bord de la guerre ?

conflit sino-vietnamien

 

Des tensions qui poussent le Vietnam à s’allier avec un vieil ennemi

Tout commence en 2014. Les chinois décident la construction d’une plate-forme de forage dans des eaux revendiquées également par le Vietnam, allié non-seulement économique mais idéologique. Dès lors les relations se détériorent et ce malgré la proximité culturelle et l’histoire commune que partage le Vietnam et la Chine. Les deux pays sont aujourd’hui ennemis et se provoquent quotidiennement en Mer de Chine.

Premier partenaire commerciale du Vietnam jusqu’en 2013, la Chine a toujours aimé investir chez son voisin. Les investissements chinois au Vietnam s’élèvent en 2013 à 2 milliards de dollars. En 2014, ce sont pas loin de 1000 projets d’investissements qui sont recensés. Les tensions maritimes ne datent pourtant pas d’hier mais la diplomatie a toujours réussi à concilier les deux pays. Fin 2013, le premier ministre chinois Li Keqiang se rendait à Hanoi, la capitale vietnamienne, pour parler d‘exploitations conjointes des gisements pétroliers en mer de Chine. Mais depuis, les vietnamiens accusent les chinois d’avoir construit leur plate-forme pétrolière dans leur zone économique exclusive (ZEE).

conflits

Suite à cela, des manifestations anti-chinoises sont organisés, dans un pays pourtant peu habitué aux contestations publiques. D’abord pacifiques, ces manifestations deviennent rapidement violentes. 300 usines chinoises sont saccagés et incendiés. Les bas salaires des ouvriers sont évoqués pour expliquer les émeutes mais la connivence des autorités vietnamiennes avec ces derniers ne fait aucun doute pour Pékin.

La Chine a fermé quelques lignes aériennes et rendu difficiles l’obtention des visas. Mais le Vietnam, pays de près de 100 millions d’habitants, est dépendant de la réussite économique de la Chine. De nombreuses sociétés chinoises délocalisent au Vietnam en raison de salaires encore moins élevés.

conflit sino-vietnamien

Dans ce combat avec la Chine, la puissance militaire vietnamienne ne fait clairement pas le poids. Ce qui pousse le Vietnam a s’allier avec son vieil ennemi, les États-Unis, seul pays à même de rivaliser avec la puissance chinoise. Cette nouvelle alliance coïncide avec la levée de l’embargo de vente de d’armes à feu au Vietnam, décidé après les accords de Paris en 1975.

À LIRE :   Pourquoi cette passion pour le mac'n'cheese ?

C’est quotidiennement que les bateaux chinois repoussent les pêcheurs vietnamiens au large des îles Paracels sauf qu’elles appartiennent au Vietnam, violant ainsi les règles du droit international. La Chine ne le cache pas, elle souhaite prendre la contrôle total de la mer de Chine. Non seulement pour les hydrocarbures mais aussi pour les excellents poissons qui y nagent.

conflit sino-vietnamien 3

Ce n’est pas la première fois que la Chine revendique des eaux souverraines. En 1982, les Philippines saisissent la Cour Pénale internationale de La Haye pour dénoncer les revendications territoriales du géant chinois. Le pays avait récemment demander un avis à la Cour International des Arbitrages de La Haye. Cette dernière a rejeté, ce mardi 12 juillet, les revendications de Pékin dans la mer de Chine du sud.

Les îles Spartley et Paracels, du fait de leur petite taille et de « l’incapacité de ces îles à soutenir la vie », ne peuvent être considérées comme des « zones économiques exclusives ». Avec cette décision, Manille, qui souhaite également pêcher et rechercher du pétrole dans ces eaux vient d’infliger un énorme camouflet à la Chine car la Cour arbitrale estime également que les actions chinoises visant à empêcher les navires étrangers de pêcher sont « illégales ».

Pékin a d’ores et déjà prévenue qu’elle ne prendra pas compte cette décision. Le pays peut désormais faire profil bas ou monter d’un cran les tensions dans la région. L’appétit chinois semble aujourd’hui sans limite et les discordes qui en découlent pourraient résulter sur un conflit globalisé dont personne ne peut prédire l’issue.

conflit sino vietnamien