Laos Vegas, temples des excès dans le triangle d’or

triangle d'or

Démesure de casinos dans le triangle d’or

Trafic d’espèces d’animaux protégés, d’opium et paradis des jeux d’argent, bienvenue au Disneyland d’Asie du Sud-Est! Bordés par le Mékong, les frontières du Laos, Birmanie et Thaïlande, se rejoignent en un triangle d’or. Dans ces régions, la montagne et jungle difficile d’accès et donc difficile à contrôler donnent du fil à retordre à la police. Alors qu’à l’intérieur des terres, les lois sont draconiennes, ici les limites entre licite et illicites sont floues, pour le plus grand bonheur des touristes et asiatiques venant jouer dans cet eldorado du plaisir.

triangle d'or

 

Depuis longtemps considéré comme le royaume de l’or blanc, la zone reste encore une des principales productrices d’opium, juste après l’Afghanistan. Le blase de deux lions entourant un globe est encore synonyme de qualité supérieure dans le monde entier. Mais dans ces zones économiques spéciales, affranchies de toutes limites, les jeux d’argent sont le passe-temps à la mode.

triangle d'or

 

Interdits en Thaïlande, car considéré comme un péché par le bouddhisme, les casinos poussent comme des champignons dans le triangle d’or. Les Thaïlandais franchissent alors le Mékong. Des touristes chinois y viennent même par bus entiers pour assouvir leur passion du jeu dans des casinos ouverts non stop. Le plus célèbre, le Kings Romans Casino, soupçonné de blanchiment d’argent, détonne avec sa coupole d’or trônant fièrement sur la rive laotienne et son intérieur d’inspiration renaissance italienne. Et il n’est pas le seul à exhiber sa démesure…Ne manque plus que Daniel Craig et Elvis Presley pour parfaire l’image.

À LIRE :   Open Minded Festival débarque !
triangle d'or

 

Une avancée pourrait peut-être bousculer légèrement le triangle d’or. Des hommes politiques chargés d’enrichir la nouvelle constitution de la Thaïlande ont demandé la légalisation des casinos. Interdits mais pratiqués illégalement, les jeux d’argents attirent. Environ 200 établissements clandestins existent rien qu’à Bangkok. Certains policiers corrompus ferment les yeux sur cette réalité, mais acceptent de recevoir entre 5 et 20% des recettes des casinos illégaux, pour compenser leur maigre salaire mensuel. Un business juteux pour le triangle d’or, et bientôt pour la Thaïlande également ?

 

Solenn Cordroc’h

Publicités