Complex Meshes, l’exposition entre réalité virtuelle et réelle

complexmesh

La réinterprétation du virtuel à l’exposition Complex Meshes

L’art ne vous a pas encore tout dévoilé. On vous parle souvent de streetart, d’expositions photographiques ou encore de tatouages, et bien aujourd’hui, on vous parle d’un tout autre genre, les meshes.

Artiste du mapping, Miguel Chevalier continue d’impressionner son public avec ses œuvres. Dernière exposition en date, Complex Meshes : une installation de réalité virtuelle générative mise en place dans le loft d’un collectionneur à Bruxelles, à l’occasion de Art Brussels 2016.
Une oeuvre, déployée sur 8 panneaux du plafond du loft réinvente et explore le concept esthétique des « meshes ». Pour les incultes (on l’était aussi au départ), un meshe est un objet tridimensionnel constitué de sommets, d’arêtes et de faces qui forme des polygones.

À LIRE :   Ces lieux fascinants souvent inconnus.

Pour ceux que ça intéresse (et on sait que vous êtes nombreux), Miguel Chevalier est un artiste avec un vrai talent, vous savez, pas celui qui fait un rond sur fond de toile blanche et qui la fait payer 145845E. Loin de là.
Miguel Chevalier crée et joue avec les lumières, telle est sa marque de fabrique. Des sols, des entrées, des festivals, des objets, … l’artiste s’approprie un lieu afin que le public soit plongé dans ses oeuvres, et non dans les open bar qu’il y a à chaque vernissage.

complexmesh-3-900x600 complexmesh-5-900x1350 complexmesh-7-900x600

Source : Fubiz

Publicités