Trésor caché : les murs du Bénin

walls of Benin

Les vestiges des murs du Bénin

Dans la série, « pourquoi on découvre ce genre de trésor seulement maintenant ? », je voudrais les murs du Bénin. Ces petites merveilles étaient une combinaison de remparts et ponts, appelées Iya dans la langue locale, utilisées comme une défense du royaume disparu de Bénin, qui n’était autre qu’Edo.
On l’a considéré comme la plus grande structure artificielle et a été salué comme le plus grand terrassement dans le monde. Long de plus de 9,900 miles (16,000 km), il est encore plus grand que le Sungbo’s Eredo au Nigeria.
Selon nos sources, sa construction aurait démarré en 800 et a continué jusque dans le milieu du 15ème siècle.

Les murs ont été construits telle une structure de digue et un fossé, fossé qui a été creusé pour former des douves intérieures avec la terre et qui a ensuite formé le rempart extérieur.

murs du bénin

« C’était trop beau pour être vrai », disent-ils. Les murs de Bénin ont été ravagés par les Anglais en 1897 pendant une expédition punitive des deux parties. Les pièces dispersées de cette structure sont restées à Edo, avec une grande majorité de morceaux de l’édifice également, étant utilisés par les habitants du pays pour construire d’autres bâtiments, ou combler des finitions.
Le site est également classé dans le patrimoine officiel de l’UNESCO depuis le 1 novembre 1995.

À LIRE :   Paris accueille l’Expo traversante, ses photographies vives et sa passion

 

Peu d’information sont disponibles sur ces structures, et restent malheureusement inconnues par une majorité d’entre nous.

walls-of-benin