Cocaïne et autres drogues dans les pubs du XIXème

cocaïne

Avant, on pouvait parler de cocaïne comme du beau temps

En 1863, le pharmacien et chimiste Angelo Mariani commercialise à Paris une boisson fortifiant le corps et le cerveau. La recette de ce mélange : du vin de Bordeaux accompagné de feuilles de coca – donc les feuilles dont est tirée la cocaïne. Ce doux breuvage avait le nom de Vin Mariani.

Cette boisson a été un véritable succès et était même conseillée par les médecins pour ses vertus tonifiantes – en même temps quand on sait ce qu’il y a dedans, on arrive pas trop à être étonné.

À LIRE :   Un conducteur contrôlé positif à toutes les drogues possibles et imaginables

A cette époque, la commercialisation de drogues – pas sous forme brute hein!- était commune et il n’était pas rare de voir des publicités décrivant les vertus médicinales de certains médicaments contenant ces substances. Par exemple, la cocaïne pouvait être prescrite en pastille pour les enfants faisant leurs dents ou l’héroïne pour les migraines, normal !

Voici quelques pubs à l’ancienne copain!

Source : Nova

 

cocaïne

 

cocaïne

 

cocaïne

 

cocaïne

 

cocaïne

 

cocaïne

 

 

 

Publicités