Stress des examens, comment tricher ?

tricher

Réussir sans tricher lors de ses examens ? (Im)possible.

« J’ai pas révisé ». La phrase la plus entendue lors de ces dernières 48h. Mais si tu as suivi un peu tes cours lors de cette année, que tu as révisé un maximum de 10 minutes chaque fois devant les Anges de la Téléréalité, alors le bac, ou tout autre examen, c’est dans la poche.
Alors on prend des fleurs de Bach et tout devrait bien se passer, finger in the nose, comme une lettre à la poste, ou comme papa dans maman #oops.

Non mais sérieusement vous vous entendez ? Bien sûr que votre bac vous ne l’aurez pas ! Mais comme notre travail est de vous aider à remonter la pente et à affronter toutes difficultés, on a concocté pour vous une petite sélection de tricheries (à consommer sans modération).
Vous avez sûrement du voir Les sous-doués passent le bac, et si ce n’est pas le cas, alors il y a toute une éducation à refaire. Et c’est pas papa qui dira le contraire.

À LIRE :   Le biohacking ou comment bricoler son ADN pour être plus musclé
tricheries

Voici une TO-DO List à prendre au premier degré, of course :

  • Ecrire ses cours sur soi ou en dessous de ses collants : Très malin, car aucun prof à peu près sain d’esprit n’irait demander à une jeune fille de baisser ses bas pour pouvoir inspecter ses cuisses. C’est le genre de risque qui ne vaut pas vraiment la peine d’être pris. »
  • Dire à son jumeau d’y aller à sa place. Très astucieux et réalisable mais parfois risqué si la différence n’est pas flagrante
  • Se servir de la bouffe. Exemple, si vous avez un questionnaire, prenez un paquet de M&Ms pour vous aider avec un ami, et montrer la réponse à la question avec les lettres proposées
  • Placer ses fiches dans son voile. Problème, cela ne marche que pour les musulmanes.
  • Dans la bouteille d’eau, efficace mais peut-être déjà vu ?
  • Sur des lunettes 3D. Pas très discret …

Évidemment, chacun sa technique, mais n’oubliez pas, Open Minded se décline de toute responsabilité. Bisous.