Pourquoi je veux vite repartir en vacances à Barcelone

barcelone

Les spots qu’on a kiffé l’été dernier à Barcelone.

Les beaux jours reviennent, et les souvenirs des vacances passées aussi. Ah, nostalgie, quand tu nous tiens.
Il est bientôt l’heure de réfléchir à nos prochaines destinations, envie de soleil, de glande ou de randonnée ? Choix cornélien, n’est-ce pas.
En me posant cette même question existentielle, je me suis alors souvenue de mon été 2015 passé sur les côtes espagnoles entre Perpignan et Barcelone. Pas trop roots mais quand même à l’arrache, ce fut pourtant un voyage de plusieurs semaines vraiment, mais vraiment vraiment cool.
Et étant donné que j’aime bien vous raconter ma vie, je vais maintenant vous parler de quelques endroits où nous sommes allées. Bin ouais. Barcelone a eu raison de moi !
Petit résumé de nos vacances.

 

On a dormi dans une auberge de jeunesse

barcelone
Situé au métro Passeig de Gràcia, on s’est calées à l’auberge de jeunesse Equity Point Centric pour 8 nuits. Honnêtement, l’emplacement est parfait, à 4 minutes à pied de la Plaça de Catalunya et juste à côté du métro.
Ok, au début, on a trouvé ça assez étrange de dormir dans un dortoir de 12 personnes et de prendre notre petit-déjeuner avec plein de jeunes qui avaient la vieille même tête du matin que nous. Mais on s’y est rapidement habituées, et ça nous faisait plus marrer de voir 10 mecs ronfler oklm jusqu’à 15:00. Lourds points positifs ? Le prix pour la semaine, la pinte de sangria à 2€,  et les différences culturelles des autres clients.

 

On est allées à la plage

barcelone
Aaaah, non mais oh. On ne va pas aller à Barcelone sans passer AU MOINS une journée entière à croûter au soleil. On aurait bien aimé aller soit au nord de la côte, soit au sud, afin d’être à l’écart de la moitié des habitants/touristes de Barcelone étalés sur le sable, mais nous n’avons pas eu le temps… Par contre, après avoir fait presque toutes les plages de la ville, on a voté pour la Nova Marbella. C’est une plage située entre la Marbella et celle du Llevant. Accessible depuis l’arrêt de métro Selva de Mar, cette plage gay-friendly et familiale est vraiment tranquille. Pas trop de monde (sauf à 16h, bien sûr), une eau parfaitement translucide, des vagues de malade, pas grand chose à redire. À part éventuellement les vendeurs de bières qui slaloment sans cesse entre les crêpes humaines que nous étions. Détail drôle et bon à savoir: il y a une petite partie de la Nova Marbella qui est nudiste. Ne t’étonnes pas donc, si comme nous, tu vois passer un mec à poil avec son sac à dos, sans pression aucune.

 

On est allées au baaaaaaaar

barcelone
Avec ma pote, on commençait un peu à avoir soif. Alors après s’être perdues entre la plage et le centre ville de Barcelone, on a trouvé un petit bar caché à 10 minutes de la Rambla : le Polaroïd Bar.
Une déco 80′s qui défonce, des VHS et des figurines plus kitchs les une que les autres, du son tout droit sorti de la playlist RTL 2 espagnole de 1987, et des cocktails à 6€.
13 sortes de cocktails à base de vodka, de toutes les couleurs et dosés à la perfection pour être en état d’aller écrire n’importe quoi dans les WC avec des craies mises à disposition !
Dommage qu’il ne ferme pas plus tard que 2h cependant…on y serait bien restées !

 

On s’est cultivées (un peu quand même)

barcelone
Si tu es déjà allé.e te perdre dans les quartiers de Barcelone, tu as du remarquer qu’à certains endroits, les murs autant que les portes et les poteaux sont couverts de tickets, tags et illustrations. Scène importante du street art en Europe, la ville espagnole est une mine d’or pour tous les amateurs d’art urbain. Et comme nous en faisons partie…on est tombées sur un Street Art Tour. Après avoir farfouillé dans les tréfonds de Google, nous avons rencontré Mike, notre guide espagnol qui nous guida à travers les ruelles atypiques et peu fréquentées de Barca. Visite d’une heure et demi dans le quartier industriel Poblenou, Mike nous a présenté les oeuvres éphémères d’artistes espagnols et internationaux dont le passage est resté posé sur les murs.
Moment authentique, hyper agréable et très enrichissant qui sort clairement des rangs. Ça fait du bien de voir qu’il y a des mecs comme eux !
Site du Barcelona Street Style Tour ici.

 

On a mangé des fruits, plein de fruits

barcelone
Au marché de la Boqueria, tu trouveras comme nous des jus de fruits frais de tarés et des pots de fruits tout aussi frais pour 1,50€ maximum. Jus de kiwi pour moi, jus de fraise pour ma pote. En plus, c’est un des plus beaux et des plus grands marchés d’Europe. Degré de kiff: 250%.
Plus d’informations là.

 

On a fait la rapta (teuf)

barcelone
Avec une programmation électro et rock aussi diversifiée que pointue, le Razzmatazz est le plus grand club de Barcelone. On est allées voir jouer A-Trak là-bas pour une entrée à 15€ avec une conso (une vodka RedBull remplie à ras bord). Pour la taille du club, la qualité des soundsystem et la coolitude des gens, ça passe plutôt bien! Un club gigantesque dans un ancien entrepôt sur 3 étages de (juste) 5 salles différentes où tu peux écouter du hip-hop, de l’électro, de la sale techno ou de la minimale. La plus grande salle a une capacité de 2000 personnes, et le spot est tellement grand qu’on s’est perdues. Des escaliers à droite, à gauche, qui vont en bas ou en haut, et du monde paaaaartouuuut ! Mention spéciale pour la bière à 5€ et le DJ dans les WC.
Peut-être pas l’équivalent du Gerghain, mais un club qui mérite toutefois qu’on en parle.
Pour tcheker la programmation, ça se passera ici.

 

On a encore mangé 

barcelone

Ah, j’allais oublier notre trouvaille de grosses que nous sommes. Après une marche didactique dans les rues de Barcelone avec Mike, du Street Art Tour, on est tombées sur Dunkin Donuts. Oui, oui. Le géant américain du gras et du sucre ! Le paradis du donuts….! Notre éden.
Rien à dire de plus que : C’ÉTAIT UNE TUERIE (sauf si t’aimes pas trop le gras, quoi).

Tout est dit.
Personnellement, j’y retourne cet été, diiiirect.