Jason Borders pratique son art sur des os

Jason Borders

Jason Borders sculpte la mort

Jason Borders est un artiste un peu particulier. Quand certains sculptent sur du plâtre, du bois ou même de l’argile, Jason Borders lui, préfère les os humains et ceux des animaux.

Originaire de Portland dans l’Oregon, le jeune artiste de 29 ans ne séduit pas tout le monde, et on peut comprendre pourquoi.

Jason Borders est avant tout intéressé par « la dimension psychologique et universelle » que lui inspirent ces supports. Pourtant, ses sculptures sont la cible de plusieurs critiques, invoquant principalement le manque de respect de la personne, qu’il ne connaît même pas au final.
Même la mère de l’artiste n’est pas très amatrice des œuvres de son fiston, elle se dit « profondément horrifiée et offensée par l’idée ».

Au delà de l’aspect moral de son travail, qui est un peu remis en cause, la question des risques pris se pose. Effectivement, Jason Borders, en utilisant des os qu’il va trouver on ne sait où, est confronté à certaines maladies qui peuvent être provoquées par l’ouverture des os, qui peut délivrer certaines bactéries pas forcément très bonnes pour lui. Il en a d’ailleurs fait les frais puisqu’un champignon s’est développé à l’intérieur de ses poumons, sympa.

Mais l’artiste ne compte pas s’arrêter là pour autant, il est exposé aux quatre coins des Etats-Unis, preuve que son travail arrive à plaire, ou du moins à intriguer.

Le site internet c’est ici, et sa page Facebook là.

Crédits photos : Jason Borders

Jason Borders

 

Jason Borders

 

Jason Borders

 

Jason Borders

 

Jason Borders