Les cambriolages les plus foireux

cambriolages

Rendez-nous le Canard WC !

Open Minded t’écrit cet article depuis un café. La raison ? Une bande de bras cassés a essayé de braquer nos bureaux.

Sérieux les gars la porte des toilettes était ouverte, pas la peine de la défoncer. Et vous pensiez y trouver quoi, un coffre fort ? Rendez-nous plutôt notre Canard WC ! Bravo pour votre tentative d’ouvrir la porte. Peine perdue, vous avez dû passer par le velux et laisser une partie de votre butin sur place. Maigre trésor que vous avez embarqué, un ordinateur, des chéquiers et une bouteille de Coca-Cola (et le canard WC) !

cambriolages

Au moins vous nous avez fait bien marrer au vu de votre amateurisme et inspirer cette idée d’article sur les cambriolages les plus ratés.

Belgique : l’arme du plaisir

Chez nos chers amis belges, un homme armé d’un couteau a voulu s’emparer de la caisse dans un établissement un peu particulier, une maison close. Ses occupantes, armées de sang froid, ont fait déguerpir l’individu à coups de…sex toys bien évidemment !

Angleterre : la super-mamie

Dans une petite ville d’Angleterre, des hommes se sont attaqués aux vitrines d’une bijouterie en la brisant à coups de marteaux. Les passants, pas trop désireux de recevoir aussi des coups, ont sagement observé la scène sans bouger d’un poil. C’est alors qu’à surgie la super-mamie! Téméraire et courageuse, elle s’approcha des chenapans et les fit déguerpir à coups de sac à main. Comme une vraie héros, elle a voulu rester anonyme.

Suède : l’arroseur arrosé

Pour commencer cette palpitante année 2016, deux suédois ont eu la brillante idée de s’introduire par effraction dans une pizzeria de Uppsala, ville universitaire. On imagine que la faim était plus forte que tout. A une centaine de mètres de là, le propriétaire se réveilla brusquement grâce à l’alarme reliée à son domicile. Ils se rua alors à la pizzeria armé d’une barre de fer. Les quatre cambrioleurs prirent peur et s’enfermèrent à double tour dans le commerce. La situation étant peine perdue pour les compères, ils décidèrent d’eux mêmes d’appeler la police et de se rendre.

Genève : au bal masqué

On ne peut s’empêcher de rire face aux larcins de Genève. Leur entrée tout en finesse mériterait la médaille d’or aux prochains JO de gymnastique. Ils se sont tout de suite blessés marquant le sol de tâches de sang. Le petit détail qui fait toute la différence ? Pour avancer masqué et ne rien voir du tout, le collant est trop has been, penser plutôt aux masques en cartons de pack de bières. La situation cocasse avait bien fait rire le patron de l’épicerie Mustafa Ibrahim qui a diffusé les images pour notre plus grand bonheur avec La Compagnie Créole en fond sonore. L’épicerie est depuis devenue une des plus populaires de la ville grâce à ce petit buzz.

 

 

USA : Mauvaise éducation

Roy Mitchell est le braqueur le plus humilié de l’histoire du banditisme. Ce jeune homme a agressé la caissière d’une station service avec une arme factice. Tout se passe bien jusque là avant que maman, qui attendait patiemment dans la voiture, ne rentre dans la station service et retire l’arme à feu des mains de son fils. On imagine la raclée monumentale qu’il a dû avoir.

France : Le Monopoly répétitif

Retour à la case départ pour l’homme de 56 ans qui sortait de prison. Particulièrement éméché, il a tenté de braquer la banque d’une ville dans La Manche. Armé d’un opinel et d’un slip sur la tête, les guichetiers n’ont pas eu beaucoup de mal à maîtriser l’homme et à attendre patiemment les gendarmes.