Noir, blanc, vrai. C’est Anders Petersen.

photo petersen

Retour sur le travail obsédant d’un photographe de la réalité: Anders Petersen

Le photographe suédois Anders Peterson peut clairement être considéré comme un des plus grands de notre ère contemporaine. Son travail avait été mis en scène au cours d’une rétrospective en 2013 à la Bibliothèque nationale France-Richelieu, mais on a eu envie d’en remettre une couche. Petite piqûre de rappel au sujet du travail emblématique de ce monsieur un peu trash.

Entre clichés de rue, natures mortes et portraits, Peterson nous donne à voir sa vision érotico-core de la vie mouvementée de sujets considérés comme parias.
Le documentaire qui l’a notamment rendu célèbre intitulé « Café Lehmitz » regroupe des clichés réalisés entre 1967 et 1970 dans le bar du même nom à Hambourg, et où se mêlent prostitués, criminels et simples piliers de comptoir. Tout au long de sa carrière, il s’est penché sur autant de sources d’inspirations que possible, comme pour la série « Mental Hospital » qui lui a valu trois ans d’enquête dans un hôpital psychiatrique; continuellement hanté par les questions « Qui suis-je? Et qui sont-ils? »

L’univers d’Anders Petersen est tantôt sombre, tantôt glauque, trash et parfois angoissant de vérité. Mais il pousse à se sentir incroyablement proche des modèles qu’il a choisi. C’est aussi dans cette proximité retrouvée que l’on peut parler d’art.

On te laisse t’imprégner et admirer quelques photographies tirées de l’empire colossal qu’il a fondé en plus de 50 ans de métier.

photo petersen photo petersen photo petersen photo petersen photo petersen photo petersen photo petersen photo petersen photo petersen photo petersen

En cadeau, quelques conseils qu’il a donné au photographe Erick Kim lors d’une rencontre:
1- Photographie avec ton coeur, pas ta tête
2- Créée des photographies avec plus de questions que de réponses
3- Utilise un appareil simple
4- Le style n’est pas quelque chose d’esthétique
5- Sois maniaque
6- Sois proche des gens
7- La photographie est un auto-portrait de soi
8- Focalise-toi sur le contenu, pas la forme
9- La photographie parle de solutions, pas de problèmes
10- Garde un oeil innocent

À l’heure où l’essence de la photographie tant à disparaître au profit de la consommation visuelle et de l’égocentrisme, le travail d’artistes comme Andersen méritent qu’on ne les oublie pas.

 

Anders Petersen est actuellement exposé jusqu’au 22 mai 2016 à Sète dans le cadre du Festival International de Photographie de Valapraiso, en partenariat avec imageSingulières