Alejandro Duran sensibilise par ses photos polluées

Alejandro Duran

Alejandro Duran: paradoxe d’une nature sublimée par des déchets

Le photographe mexicain Alejandro Duran, face à la multiplication alarmante des déchets sur le littoral Sian Ka’an, au Mexique, a décidé de sensibiliser contre la pollution avec son projet Washed Up.
L’idée : récolter les déchets qu’il trouve, les trier en fonction de leurs couleurs et les intégrer à ses photos. Et on peut vous dire qu’il y a de quoi faire.

Au final, et c’est ce qui est paradoxal, les photos sont sublimées par les déchets. Les couleurs se correspondent entre elles et les détritus sont carrément intégrés au paysage. Ils ont été récupérés dans 36 pays différents.

La finalité de son projet, au-delà de l’aspect esthétique qui fonctionne carrément, reste bien entendu de dénoncer l’augmentation constante du plastique dans nos mers. On se rend compte que même les espaces protégés, éloignés de toute forme de mondialisation, sont impactés par notre surconsommation et nous alertent sur notre capacité à dégrader la nature.

Duran, qui est d’origine mexicaine, cible son travail sur l’impact que notre culture a sur la nature. Rendre cela « beau » et utiliser l’art reste pertinent mais l’objectif reste quand même de nous faire réaliser l’ampleur des dégâts.

Vous pouvez vous rendre sur le site officiel d’Alejandro Duran ici, et la page de Washed Up c’est là.

Crédits photos : Alejandro Duran.

Alejandro Duran

 

Alejandro Duran

 

Alejandro Duran

 

Alejandro Duran

 

Alejandro Duran