Cinq bonnes raisons d’aller au musée… seul

musée seul

Se faire une expérience au musée en solo, mais pourquoi ?

Aller au musée, c’est une chose. Aller au musée seul, c’en est une autre. On sait que tu as probablement plein de potes, un mec ou une meuf qui t’aime, et tout un tas de raisons d’aller voir une expo à plusieurs. Mais est-ce que tu as déjà testé l’expérience solo ? Franchement, tu devrais, et on te donne quelques bonnes raisons de le faire.

  • Parce que, comme pour le cinéma, le musée nécessite de se constituer une espèce de bulle et donc de se concentrer un tant soit peu pour apprécier les œuvres. En y allant seul, tu peux donc te faire ta propre idée sans être tenté de papoter avec ton pote au risque de ne pas apprécier la moitié du truc.
  • Aller seul au musée, ça permet, comme quand on fait du sport, de se vider l’esprit de manière assez saine (oui, on sait quelles peuvent être les autres méthodes, un peu moins bonnes pour la santé) et donc de penser « à autre chose » qu’à ses petits soucis du quotidien qui ont parfois tendance à polluer l’esprit.
  • On se fait l’expo dans le sens qu’on veut, même en commençant par la fin si on le souhaite, sans être dépendant de l’avis de personne, donc. C’est ultra pratique quand il y a masse de monde. Après, évidemment, ça marche aussi si on va au musée à plusieurs, mais à plus forte raison quand on est seul.
musée seul basquiat
  • Si tu vas te faire une expo solo, tu pourras aller à ton propre rythme, pas besoin de courir, ni besoin de trop trainer non plus si ça te saoule. Quand on estime qu’on a assez contemplé, examiné, ou dénigré (c’est subjectif, tout dépend du point de vue de chacun, hein) un tableau, une sculpture, voire une performance vidéo, on peut passer à une autre œuvre.
  • Aller seul au musée permet d’apprendre à avoir confiance en soi. Hé oui, sans s’en rendre compte, dans notre monde sur-connecté, on n’est jamais vraiment seul avec soi-même. Sauf que, le jour où ça arrive (parce que, oui, il se peut que ça arrive, si ton coloc n’est pas là, si tu quittes ton mec, ou si tous tes potes sont, pour x ou y raison, partis en vacances à l’autre bout du monde le même weekend), c’est donc plus facile de faire face à la solitude, et de l’apprécier.

En fait, il y a une sixième raison bonus : ça peut être tout simplement kiffant, et même te permettre de rencontrer des gens. Tu peux tenter l’expérience en allant voir l’expo sur Bettina Rheims à la Maison Européenne de la Photographie par exemple, ou encore celle sur les chamanes et divinités de l’Équateur précolombien au musée du Quai Branly. Si tu es plus branché musique, depuis le 30 mars une expo se consacre au mythique groupe de rock du Velvet Underground à la Philharmonie. Au Centquatre, il y aura dès le 26 mars le festival de la jeune photographie européenne Circulation(s), ça peut valoir le coup d’aller y faire un tour aussi, non ?

Source : Huffington Post