Le vendredi c’est férié

Venezuela

Le Venezuela zappe le vendredi par souci d’énergie

Le Venezuela a été contraint – enfin nous on dirait pas ça comme ça -, de décréter le vendredi comme jour de congé durant les deux prochains mois. Si c’est pas génial ça.

Plus sérieusement, le président vénézuélien, Nicolas Madura, à la suite de la sécheresse apparue après le passage de El Nino en 2010, a forcé le gouvernement à agir. Effectivement, le niveau d’eau des 18 barrages du pays a extrêmement diminué, le président souhaite trouver des solutions évitant ainsi l’augmentation des tarifs de l’énergie et de rationner les populations.

Du coup, après avoir déclaré toute la semaine Sainte fériée, c’est au tour des vendredis. Durant les deux prochains mois, soit du 8 avril au 6 juin prochain les vénézuéliens n’auront pas à travailler le vendredi – week-end de trois jours c’est la frappe !

Cette « alternative », qui n’est évidemment pas durable, permettrait de diminuer la consommation d’eau et d’électricité en travaillant moins. Les centres commerciaux et les hôtels sont les premiers touchés. Durant 9h par jour, ces derniers doivent générer leur propre énergie et ce, depuis février.

Malgré ces quelques dispositions, cela n’est malheureusement pas efficace, la plupart des provinces du pays subissant régulièrement des pannes.

Alors bosser un jour de moins dans la semaine, ça c’est cool, mais si tu peux même pas regarder la télé ça sert à rien.

Venezuela