Rencontre avec William et son Aiguille de tatoueur marseillais

william l'aiguille tatoueur marseillais

William, ce tatoueur marseillais à l’univers graphique et éclectique

A l’occasion du mondial du tatouage, qui a eu lieu durant le weekend du 4 mars 2016, on a pu faire la découverte de l’univers de William, tatoueur marseillais, et de son salon dénommé L’Aiguille. On lui a posé quelques questions, histoire de se faire une idée un peu plus précise de son parcours ainsi que de son travail, qui s’avère être pour le moins éclectique et pavé d’influences variées.

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle William et je pratique un peu tous les genres de tatouage, avec une préférence tout de même pour le style graphique.

  • Quand as-tu commencé à tatouer et qu’est-ce qui t’a mené vers cette activité ?

Le tatouage me passionne depuis l’âge de 19 ans. J’ai longtemps travaillé comme graphiste, puis j’ai lentement dérivé du papier vers la peau, jusqu’à ouvrir mon propre studio, l’Aiguille, à Marseille.

  • Que représentait ton premier tatouage ?

Un idéogramme chinois.

  • Un mentor ? un artiste qui t’a influencé en particulier ?

Je n’ai pas vraiment eu de mentor, mais beaucoup d’artistes comme Klimt, Mucha, Egon Schiele,  Léa Nahon, Tin-tin, ou encore Shige m’ont influencé, et sont toujours une source d’inspiration pour moi aujourd’hui.

  • Comment définirais-tu ton univers artistique ?

Bordélique (rires). Je m’inspire de tout ce qui m’entoure, mais j’ai une tendance plutôt graphique, florale, et, pour ce qui est des couleurs, le nr etoi le gris dominent.

  • Dirais-tu qu’un lien intime se crée entre le tatoueur et la personne tatouée ?

Oui, il se crée un lien, qui est plus ou moins fort selon la personne qu’on tatoue. J’ai des clients qui sont devenus des amis proches au fil des années.

  • Un tatouage que tu rêverais de faire un jour à quelqu’un ?

Un intégral traditionnel japonais !

  • Comment trouver une aiguille dans une botte de foin ?

En cherchant patiemment et minutieusement sans perdre le moral.

  • Are you really Open Minded?

Oui, je parle de tout avec tout le monde.