A quoi ressembleront les immeubles du turfu

immeubles du turfu

Les immeubles du turfu ont de quoi donner le vertige, et c’est le moins qu’on puisse dire

Si une énorme partie de la population mondiale vit actuellement dans les villes, askip en 2050 ce seront à peu de choses près 80% des êtres humains qui résideront en zone urbaine. Plusieurs capitales mondiales se retrouvent déjà face à un petit problème de place, en raison de la croissance exponentielle de la population de ces dernières, à l’instar de Mexico, comprenant 21 millions d’habitants, ou encore Tokyo avec ses 37 millions de tokyoïtes, ou encore Delhi avec sa population s’élevant à 25 millions de personnes. A Paris ou New York, le problème est d’autant plus important que ces deux métropoles sont entourées par une rivière ou un périphérique, puisque l’espace vient alors à manquer.

Du coup, quelle est la solution que sont en train de mettre en place les architectes ? prendre de la hauteur, voyons ! ces spécialistes du bâtiments imaginent donc des buildings de plus en plus hauts et impressionnants, permettant ainsi d’entasser toujours plus de monde, à tel point que certains sont même de véritables petites villes utopiques et à la verticale, proposant tout à la fois : du logement à l’hôpital, en passant par les parcs en hauteur et les bureaux. Ingénieux, non ?

À LIRE :   Les incontournables d'un road trip au Portugal

Un immeuble de 1700 mètres de haut pourrait pousser au milieu de la jungle urbaine new-yorkaise, permettant ainsi d’abriter 30 000 âmes, ce qui n’est tout de même pas négligeable. Si tu habites au dernier étage et que tu travailles à l’autre bout de Manhattan, t’as plutôt intérêt à te lever tôt le matin histoire de ne pas arriver trop en retard au taf : le temps de descendre tu mets probablement 40 minutes, pour peu que les ascenseurs soient en panne.

immeubles du turfu

Bon, et sinon, voici quelques petites vidéos illustrant d’autres visions futuristes de nos villes : un bâtiment minuscule de seulement 165.855 m² à Londres, et une pyramide de folie à Tokyo.

Publicités