Une entreprise impose de demander la permission de faire pipi

permission de faire pipi

Chez Téléperformance, on demande une autorisation pour aller faire pipi

Une entreprise de téléopérateurs du nom de Téléperformance, située à Blagnac non loin de Toulouse, a récemment imposé une drôle de règle à ses employés : demander la permission de faire pipi par mail.

Alors, ce n’est pas un mais deux petits détails qui nous démontrent qu’il s’agit bien là dans magnifique retour vers le passé. Demander pour aller aux toilettes. Ils sont sérieux ? Mais le mieux dans tout ça, c’est quand même que cette fameuse permission, il faut se la voir accorder PAR MAIL. Ah, la technologie nous fait parfois faire de sacrés bonds, mais pas dans le bon sens.

Et tout ça pourquoi ? à cause d’un logiciel à la con de gestion de flux des appels à la demande d’un client de la boîte, qui a pour conséquence d’obliger les téléconseillers à bosser plus rapidement parce qu’il limite le temps dont ils disposent pour faire certaines manœuvres relatives à leurs coups de fil. Le genre de job bien stressant, quoi. Elles doivent être belles, les « performances ».

Bon, en pratique, avec cette règle, pour peu que ton mail n’ait pas été bien envoyé ou qu’Internet saute, tu fais comment ? Si on prend le truc au pied de la lettre, on imagine donc qu’on n’a pas le droit d’aller aux toilettes si on ne peut pas envoyer de mail. On ne peut pas demander oralement à son supérieur (et déjà, ça, ce serait totalement ridicule évidemment), puisque ce serait enfreindre la loi des lieux. Donc on ne peut qu’attendre en espérant ne pas se pisser (au meilleur des cas) dessus. Bon, pour info, le Code du Travail énonce quand même qu’un temps de pause obligatoire d’au moins vingt minutes doit être accordé à tout salarié travaillant durant 6 heures par jour, mais certains semblent ne pas l’avoir compris. Seule solution envisageable ? acheter un pisse-debout. Ou mieux : quitter son job.