Luzinterruptus, de l’art revendicatif en lumière.

  Luz3

Comment Luzinterruptus fait de l’art pour défendre ses idées politiques

Les récents évènements en Grèce se sont succédés sans que sa population n’ait eu vraiment l’once d’un contrôle sur ses dirigeants – à part pour le référendum refusant la dette de l’euro.

Le groupe d’activiste espagnol Luzinteruptus est basé à Madrid, il font de l’art militant dans des lieux publiques dans l’objectif de défendre leurs idéaux politiques.

Il s’est réjoui de la réaction du peuple grecque contre les mesures d’autorité de l’union européenne. Pour eux, c’était non seulement l’affirmation de la souveraineté populaire mais aussi un moyen de voir les similarités que connaît ce pays avec le leur, l’Espagne.

Luz2

Ils ont décidé d’aller dans les rues de Madrid pour fêter cette nouvelle avec leurs lumières, leur humour, les papiers de vote grecs, la possibilité que les distributeurs grecs fonctionnent en sortant du cash propre sans les lois sévères de la zone euro .

En 2 heures d’installation sur chaque distributeur automatique, ils en ont transformé 7 en urne de bulletin de vote grec.

Comme dit un dicton espagnol, « la joie ne dure pas longtemps dans la maison du pauvre » pour signifier qu’un jour après ces installations , le message avait déjà perdu son sens. Effectivement, la nation en dette a finalement trouvé et signé un accord à cause de la pression allemande et française sur ses épaules. La négociation a remis les distributeurs en bon fonctionnement sans quoi les conséquences auraient été mortelles.

Luz4

Leur action pourrait avoir de nouveau du sens dans un futur proche, en tout cas le groupe d’artistes éprouve le plus profond respect pour les Grecs.

Le crédit des photos va à L. Martinez leur permettant d’avoir une exposition de façon à soutenir leur cause.

Le gouvernement espagnol n’a absolument rien à foutre de sa constitution, pour témoigner de la négligence de ses dirigeants Luzinterruptus a frappé une nouvelle fois.

Au premier du mois de juillet, une loi a été voté pour la protection civile et une autre contre le djihadisme, ressemblant à notre fameuse loi du renseignement. En effet, ces réformes restrictives les font revenir 40 ans en arrière, soit des décennies de combat pour obtenir des droits vitaux.

Luz

De nombreux citoyens et des experts sur la loi s’insurgent contre ces lois disproportionnées menaçant « la démocratie, la liberté de rassemblement, de parole et d’information ». Cette loi a fait du bruit à travers toute l’Espagne, mais malgré les manifestations et la plainte de la constitution la loi liberticide est déjà en vigueur. La loi gêne particulièrement ce groupe d’artistes car ils interviennent dans les espaces publiques, exprimant leur conviction politique sans permis et en les diffusant après sur le net.

Luz5

Pour cette raison, ces rebelles pacifistes ont décidés d’attaquer les rues de la même manière que la nouvelle loi est apparue le même jour.

Dans le quartier Vallecas à Madrid, le groupe est de nouveau apparu sur la place de la Constitution dans la bonne humeur et avec leurs fameuses lumières, deux armes inconnus de la police et leur permettant d’éviter de nombreux problèmes.

Leurs lumières bleutées sont cette fois installées sur des cuvettes de toilettes, ils ont également disposé des copies de la Constitution qui stipule des articles sur l’espace public, la liberté d’expression, le droit des citoyens et des immigrés. Le nom de cette opération est « Le gouvernement envoie chier la Constitution espagnole ».

Ces jeunes n’ont pas froid aux yeux et ne manquent pas de courage pour montrer leurs convictions politiques, le tout dans une forme esthétique pour faire réfléchir les spectateurs de leurs œuvres.

Luz1

D’ailleurs si vous êtes à Madrid, qu’ils vous manquent une cuvette de chiotte par malchance, demandez leur, ils seront ravis de vous en donnez une car ils en ont pleins !