Le voguing, pourquoi est-il de retour ?

voguing

Paris is still burning

On a eu comme une impression de déjà vu au 31ème festival de films indépendants Sundance avec le documentaire Kiki. Consacré à l’univers du voguing, le film est déjà qualifié de nouveau Paris Is Burning.

Le voguing, c’est quoi exactement ? Il s’agit d’une danse née au cœur de la prison de Rikers Island dans les années 30 mais qui connaît son réel âge d’or quelques décennies plus tard, au milieu des 80’s à Harlem. Marginale et underground, cette danse s’impose dès lors comme le manifeste des communautés latinos et afro-américaines gays new-yorkaises. L’année 1990 marque un vrai tournant pour le voguing. Le voile sur cette danse est levé grâce au film documentaire Paris Is Burning réalisé par Jennie Livingston mais également grâce au clip de la reine de la pop Madonna, Vogue.

Souvent critiquée, cette danse urbaine inspirée des défilés et des magazines de mode a longtemps été pratiquée lors de battles et de bals clandestins. Mais elle connaît un véritable regain de popularité aujourd’hui. Si Paris Is Burning montre une communauté soucieuse de s’affirmer à travers la danse et de combattre l’homophobie, le racisme et les discriminations, Kiki est lui bien plus engagé. Les danseurs de voguing se révoltent aussi contre les problèmes économiques et politiques. Dans Kiki, le voguing n’est plus seulement une danse, c’est aussi un état d’esprit où la solidarité et l’entraide sont reines.

voguing
Au-delà de son aura révolutionnaire, le retour du voguing est grandement dû à la pop culture, notamment aux stars de la chanson comme FKA Twigs qui le danse fièrement. Aujourd’hui complètement accepté dans le milieu de la danse, le voguing a désormais sa place dans les festivals de danse urbaine comme le Freestyle de la Villette en décembre dernier et les soirées dédiées à ce thème sont de plus en plus nombreuses.

Le retour du voguing est ainsi justifié par le message prôné derrière la danse, à savoir une affirmation fière et forte de soi face à une société extérieure parfois hostile.