Sabri Ben Mlouka, celui qui capture le nu féminin

SAbri Ben Mlouka

 

Peu de lumière, beaucoup de chair, rentrez dans l’objectif de Sabri Ben Mlouka.

Sur son site, on peut lire « Some people see my pictures as tribute to women. Maybe they are. » (Certaines personnes voient mes photos comme un hommage aux femmes. Peut-être qu’elles le sont.) Photographe un peu par hasard, le tunisien Sabri Ben Mlouka s’est d’abord intéressé au portrait de femmes avant de prendre ses première photos de nus, une révélation pour lui. Il s’est alors lancé dans un tour d’Europe de la nudité féminine en passant par Paris, Barcelone, Budapest, Porto, Belgrade avant de retourner en Tunisie.

Plus qu’un nu, Sabri Ben Mlouka recherche un moment d’intimité chez ses modèles, capturer cet instant où elles sont seules. Les poses sont gracieuses, juste assez sensuelles pour rendre les femmes photographiées belles et naturelles. Alors qu’elles sont dévêtues, offertes à l’objectif, un air de mystère continue de flotter autour d’elles. Une lumière tamisée enveloppe leur corps nu qui menace à chaque instant de basculer dans l’ombre.

À LIRE :   Des filles et des usines désaffectées

Il serait le seul photographe de nus de Tunisie. Un titre peu facile à porter dans un pays où la liberté artistique est limitée, d’autant plus quand on touche aux femmes et à leur nudité. Certains de ses modèles refusent d’ailleurs que leur visage soit identifiable, pour éviter toutes sortes de représailles.

Alors peut-être que rendre un hommage aux femmes n’a jamais été le but de Sabri Ben Mlouka. Pourtant, lorsque l’on laisse défiler ses photos, c’est une évidence.

 

Sabri Ben Mlouka Sabri Ben Mlouka Sabri Ben Mlouka Sabri Ben Mlouka Sabri Ben Mlouka