Être mort et faire la fête, c’est possible ?

fêtard déclaré mort

Un fêtard déclaré mort après avoir bu trop de vodka se réveille à la morgue et retourne à sa soirée

Un mec dans la région russe de Khansanky faisait la fête avec ses copains. Jusqu’ici, tout va bien, on est d’accord. Au diable les clichés : qui dit Russie, dit vodka, n’est-ce pas ? Hé oui, c’est notamment de ce breuvage dont notre ami a abusé, tant et si bien qu’il en est tombé dans le coma. C’est con, hein. Et là, rien ne va plus : les secours arrivent, alertés par les amis de l’individu, et estiment aussitôt qu’il est décédé. C’est excessivement triste qu’une soirée se termine de la sorte sous prétexte qu’elle a été trop arrosée.

Notre fêtard déclaré mort est donc emmené illico presto à la morgue, sans passer par la case hôpital. Pas besoin, non. C’est comme ça que ça se passe en Russie. Il est donc placé dans un congélateur au sein de l’établissement. Et, comme la fraîcheur remet sans doute les idées en place, il se réveille. Après avoir frappé à plusieurs reprises contre les parois du frigo, un gardien a fini par venir lui ouvrir. Ni une ni deux, voilà que notre narvalo des steppes est à nouveau en cavale. Et s’en retourne paisiblement à sa soirée. Est-ce utile de préciser qu’il s’agit bel et bien d’une histoire vraie ?

fêtard déclaré mort

Une erreur dans l’article ? Proposez-nous une correction.