Les visions hallucinées de Shae DeTar

shae detar art photo

Shae DeTar immortalise ses muses dans des paysages totalement psyché

On ouvre grand nos yeux, et on se plonge dans l’univers photographique barré de l’artiste Shae DeTar.

Une vieille photo polaroid qui traîne dans ton grenier depuis 10 ans, une tache d’encre sur un mur, ta danse de la victoire, ta poubelle ou ton dressing… l’art est partout, tout le temps, et tu n’en as parfois même pas conscience. Mais si tu n’as jamais réussi à tirer parti de tout ce potentiel – et Dieu sait qu’il est impressionnant – d’autres y arrivent, et même très bien. Tu ne les connais pas ou tu en as vaguement entendu parler; dans les deux cas, Open Minded est là pour que tu restes à la page, et que tu deviennes l’expert en art que tout le monde s’arrache. Aujourd’hui, on s’intéresse tout particulièrement aux travaux de la photographe Shae DeTar.

Des corps extatiques ou dans un état de quasi-sommeil peuplent le monde un peu halluciné de Shae DeTar. L’artiste américaine place effectivement les héroïnes de ses travaux dans des paysages complètement désertiques, sablonneux, marécageux ou forestiers. Et, quand ces nymphes ne sont pas éveillées, elles ferment les yeux et semblent rêver.

À LIRE :   La nature reprend ses droits à Fukushima
shae detar art photo

L’artiste a grandi entre New York et la Pennsylvanie, mais vit actuellement au cœur de la Big Apple. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas le LSD qui donne un tel effet aux œuvres de la photographe, qui aime utiliser toutes sortes de filtres colorés qui pulsent dans ses clichés. Ainsi, ce sont les médiums de la peinture et de la photographie qu’elle s’amuse à allier dans son travail, donnant à ses images des impressions de saturation colorée. De fait, elle ne se gêne donc pas pour accentuer à l’extrême certains tons, apportant alors à ses œuvres une touche de fantastique. On t’emmène au pays de merveilles de Shae DeTar, donc.

shae detar art photo shae detar art photo shae detar art photo shae detar art photo shae detar art photo

On continue à s’en prendre plein les yeux sur le site web de l’artiste