Antrum, l’installation perchée de Tatiana Plakhova

antrum-installation-moscou

L’installation spatio-graphique et interactive Antrum te file une bonne perche !

A l’occasion de l’exposition Life Zone à la Galerie Center Mars de Moscou, Tatiana Plakhova présente son installation interactive Antrum entre sciences et graphisme.

antrum-installation-interactive

Directrice artistique, designer graphique et illustratrice, Tatiana Plakhova obtient un master en psychologie sociale avant de se lancer dans des études de design graphique. Véritable fanatique des mathématiques, l’ensemble de ses travaux sont reliés à son projet Complexity Graphics, axé sur la simplicité et l’harmonie de celles-ci. Le principal objectif de son travail est de développer le dessin infographique. En reprenant les éléments biologiques, mathématiques, ou géologiques, Tatiana Plakhova souhaite recréer notre environnement via les techniques d’infographie. Expliqué de cette façon (et encore on a fait de notre mieux) le projet n’est pas super clair. Pour mieux comprendre il faut jeter un petit coup d’œil à l’ensemble de son travail.

antrum

Pour en revenir à cette fameuse installation interactive Antrum, la graphiste et illustratrice la présente comme une espèce de grotte dont les parois sont des membranes, et leur surface est censée être habitée par d’étranges créatures (c’est un peu étrange comme ça mais jusqu’ici on comprend l’idée). La structure complexe de cette grotte tisse un lien entre chaque éléments présents, qu’il s’agisse d’êtres vivants, d’objets ou d’éléments architecturaux (ça commence à devenir un peu perché). Lorsque les abstractions mathématiques (petite piqûre de rappel : elles composent notre environnement) entrent en contact avec de nouvelles formes naturelles, de nouvelles entités se forment. Antrum permet donc aux visiteurs d’entrer en contact avec ces nouvelles entités en poussant les membranes. Bon, on est pas complètement stupide mais il faut avouer que c’est un peu compliqué à comprendre.

À LIRE :   MPY WAS HERE

Pour faire simple, l’installation Antrum est entièrement plongée dans le noir. Les visiteurs peuvent progresser entre les membranes interactives. S’ils touchent ces membranes, des images numériques (les « entités) font leur apparition. Bref, une installation plutôt cool qui file une bonne perche a ses visiteurs !