Aung San Suu Kyi triomphale

Aung San Suu Kyi victoire lnd

La LND remporte avec Aung San Suu Kyi les premières élections libres en Birmanie depuis 25 ans

Si la date du 8 novembre 2015, marquant les premières élections libres depuis 25 ans en Birmanie, restera à tout jamais gravée dans les annales, il n’en sera pas moins de celle du vendredi 13 novembre 2015 : et pour cause, c’est officiellement la Ligue nationale pour la démocratie (ou LND),  le parti de Aung San Suu Kyi, qui a remporté ce scrutin. Vous l’avez compris les multiples attentats de Paris ont mis nécessairement de côté cette nouvelle.

A la tête de la LND, celle qu’on surnomme la « Dame de Rangoun » figure comme l’icône birmane d’une ardente lutte pour la démocratie. Le parti de celle qui fut décernée en 1991 lauréate du Prix Nobel de la Paix, qui était annoncé vainqueur dès le jour du scrutin, a été officiellement déclaré comme tel ce vendredi 13 novembre, après avoir obtenu, avec 348 sièges, la majorité absolue au Parlement.

Si ce ne sont, certes, « que » des élections législatives qui ont eu lieu dans le pays, il faut savoir que c’est le Parlement qui est en charge par la suite de l’élection du président birman. Le nouveau gouvernement prendra ses fonctions au mois de mars 2016. Cette victoire de la LND est donc synonymes de l’ouverture d’une porte des possibles pour un changement politique historique, mais signifie également que de nombreux et longs chantiers pourront être mis en place au sein du pays.