Une teuf dans un palais flottant souterrain

Venise sous Paris

Un palais vénitien au bord de canaux souterrains, ça te branche ?

On a déjà entendu parler de teufs dans les catacombes et fantasmé des soirées dans les stations fantômes de métro. Là, c’est une autre histoire qui semble être en train de se tramer dans les entrailles de la capitale, et qui porterait le nom de Venise sous Paris.

Cette fois, il s’agirait de recréer un palais flottant vénitien bordant les canaux souterrains de Paris. A l’origine de cette idée complètement folle et qui en fera sûrement rêver plus d’un, une agence d’événementiel, WATO (pour We Are The Oracle), à l’origine de manifestations d’ampleur dans des lieux toujours plus abracadabrants les uns que les autres. Elle a déjà à son compteur, entre autres, les soirées Underwater, transformant la piscine Pailleron en dancefloor géant.

Venise sous Paris

L’objectif de cette série de quatre soirées que l’agence envisage d’organiser, et qui auraient lieu les 22, 23, 29 et 30 janvier 2016, serait donc de recréer la Cité des Doges sous la Ville Lumière, en établissant un palais flottant mystérieux dans un lieu tenu secret, au bord de canaux souterrains rappelant ceux de Venise. L’agence souhaite renouveler la nuit parisienne en proposant un événement jamais vu auparavant, investissant un espace historique à l’architecture insolite, pour y réunir 2000 personnes lors de ces soirées.

À LIRE :   « Les Chroniques d’Orphée » : nouveau magazine musical diffusé sur O FIVE
Venise sous Paris

Seulement, pour que ce grand bal puisse avoir lieu, elle doit parvenir à obtenir le soutien de ces 2000 personnes avant le 16 novembre prochain. La billetterie en ligne est déjà disponible. OK, on est d’accord avec toi : jouer aux Casanova ou à la princesse masquée en costume majestueux, c’est pas donné, mais cette grande fête serait, en tout cas, l’occasion de vivre une expérience pour le moins originale, qui changerait radicalement des propositions habituelles qu’on trouve dans la capitale. Pour l’instant, ce sont un peu plus de 400 personnes qui sont déjà prête à s’embarquer dans la gondole.