Un parc d’attractions de la weed aux États-Unis

disney weed

Dans le Dakota du Sud, un parc d’attractions de la weed va ouvrir ses portes

Le Dakota du Sud, aux États-Unis, s’apprête à accueillir un parc d’attractions un peu différent de ceux que nous sommes habitués à connaître. Pas de Donald ni de Mickey… mais de l’herbe à gogo ! C’est effectivement un complexe touristique dédié à la consommation récréative de la beuh qui est sur le point d’ouvrir ses portes, pour la première fois aux États-Unis.

Amateurs de petites virées à Meda, vous allez être servis. Cette fois, en revanche, il faudra prendre l’avion pour se rendre aux États-Unis, direction la réserve amérindienne des Sioux Santee. Et pour cause, dans l’État du Dakota du Sud, un parc d’attractions dédié à la consommation du cannabis récréatif est sur le point d’être inauguré.

C’est la première fois qu’un tel parc de loisirs voit le jour aux États-Unis. Dans des États comme le Colorado et Washington, le cannabis est légal, mais son usage dans les espaces publics, quant à lui, est, en général, interdit. Le Colorado, pour sa part, tolère les clubs privés destinés au cannabis récréatif. Les Amérindiens ont reçu, en janvier, l’autorisation du ministère de la justice de cultiver et vendre de la marijuana sur leurs propres territoires. La tentation était alors grande de faire de ce droit un projet commercial important.

À LIRE :   Le burger sera bientôt le roi du monde
disney weed

Susceptible de rapporter à la tribu Sioux plus de 2 millions de dollars par mois, ce projet promet d’être lucratif. De quoi mettre en marche un économie qui vaut de l’or, à l’instar de celle fondée sur les casinos dans le pays, appartenant pour la plupart à des tribus d’amérindiens qui reversent les revenus à leur communauté. Anthony Reider, le président de la tribu, souhaite que les profits servent à la création d’un centre de traitement de l’addiction à la marijuana.

Cette espèce de Disneyland de la weed ouvrira ses portes à la fin de l’année, ses propriétaires espérant pouvoir vendre leur premier joint pour le réveillon de nouvel an. Bref, désormais, le Mont Rushmore risque d’avoir de la concurrence.

disney weed