« Vomir des yeux », l’expo scandale de l’association Le Dernier Cri

 dernier cri exposition marseille

Une expo d’illustrations proposée par l’association Le Dernier Cri fait scandale

La Friche la Belle de Mai est l’un des premiers centres culturels en France qui ait été fondé sur les vestiges d’un lieu désaffecté. En deux décennies, l’ancienne Manufacture de tabacs du quartier phocéen de la Belle de Mai s’est imposée comme une agrégation d’environ 70 acteurs culturels spécialisés pour chacun dans un domaine précis. Bref, c’est un endroit chanmé. Parmi les résidents de la Friche, souvent amenés à se croiser lors de projets communs, on compte notamment le Cabaret Aléatoire, pionnier des musiques actuelles à Marseille, deux radios (Radio Grenouille et Radio Galère), un skatepark plein de graffs et l’asso qui va avec, ainsi qu’une multitude d’associations spécialisées dans l’art contemporain, dont fait partie Le Dernier Cri. Cette dernière, lieu d’exposition et atelier de sérigraphie, est tenue par Pakito Bolino, qui fait de l’illustration et de la BD ses domaines de prédilection.

Du 13 juin au 23 août 2015, Le Dernier Cri a présenté une exposition du nom de « Vomir des Yeux », consacrée à l’Allemand Reinhard Schneiber, et à l’Américain Stu Mead. Les travaux de ces illustrateurs et peintres, tous deux basés en Allemagne et réunis au sein du collectif Mauvais Oeil 23, ont pour point commun non négligeable d’être volontiers provocants et sulfureux. En gros, les mecs n’hésitent pas à aborder des sujets tabous, érotiques, grotesques et contraires aux règles de la bienséance, comme la pédophilie, la sexualité adolescente, ou la zoophilie, ce qui donne forcément des peintures et dessins trash et un peu borderline. A l’image des productions d’artistes comme Hans Bellmer ou Balthus.

vomir des yeux exposition marseille

 

A la suite de cette exposition, Pakito Bolino a reçu des coups de téléphone menaçants, des élus FN se sont déchaînés sur les réseaux sociaux, la Friche a été accusée d’avoir organisé une expo « zoophile » et « pédopornographique » (entre autres) avec l’argent du contribuable, et des blogueurs fachos ont fait pulluler des posts enflammés sur Internet, croyant certainement à une théorie du complot Illuminati ou extraterrestre.

À LIRE :   Sakura, l'exposition Street Art de super-héros inratable !

 

vomir des yeux exposition marseille

 

Bon, les gars, on va se poser un instant et procéder à une longue inspiration (vous pouvez respirer maintenant). C’est fait ? Désormais, on va prendre quelques secondes pour réfléchir à la visée potentielle de ces œuvres, et à ce qu’il peut bien y avoir dans le cerveau des artistes et commissaires d’exposition qui osent rendre publiques ce genre de dessins. Pour vous aider un peu, nous allons vous proposer une série de suppositions et d’hypothèses douteuses, sur lesquelles nous vous laissons le soin de cogiter durant tout le temps qui vous sera nécessaire. : un artiste, en dépeignant des scènes dont l’obscénité ne fait aucun doute, n’a peut-être pas pour but exclusif de provoquer le public gratuitement, en lui brandissant avec un malin plaisir des images dérangeantes. Osons avancer au passage qu’une image n’est peut-être que fiction, et non réalité. On pourrait enfin supposer qu’une image, un dessin, ou encore une peinture, aussi trash soient-ils, fassent figure de médium dénonçant un comportement immoral : en somme, et en toute hypothèse toujours, que ces icônes qui irritent la vue et dégoûtent alertent sur des thèmes qui font « vomir des yeux ». Alors, vous ne voyez toujours pas ?

vomir des yeux exposition marseille

 

vomir des yeux exposition marseille

 

vomir des yeux exposition marseille

 

Une pétition en soutien au Dernier Cri, à Pakito Bolino, aux deux artistes exposés, et à la liberté d’expression a été lancée ici par une étudiante en arts.

 

 

Publicités