Hamza Bendelladj, héros ou escroc?

Youtube Follow Openminded

hamzabendelladj3

Hamza Bendelladj, le hacker souriant déchaîne la toile

Hamza Bendelladj, BX1, Daniel HB, le hacker souriant, Robin des Bois 2.0 ; ce jeune homme seulement âgé de 27 ans pourrait être nommé de bien des manières. Originaire d’Algérie, aurait été à l’origine du cyber-braquage de plus de 217 banques et établissements financiers à travers le monde. Alors qu’il était en cavale depuis quelques années, il avait été arrêté le 6 janvier 2013 à Bangkok avant d’être extradé aux Etats-Unis. Une arrestation très médiatisée où il apparaissait face aux objectifs un grand sourire aux lèvres ce qui lui valut d’ailleurs son surnom de hacker souriant. La police thaïlandaise parle même d’une place dans les 10 hackers les plus recherchés par le FBI.

Si on lui donne ce surnom de Robin des Bois, c’est parce qu’à l’instar du héros de la Forêt de Sherwood les rumeurs courent que le jeune hacker reversait une grande partie de l’argent qu’il dérobait à des associations et ong africaines ainsi qu’en Palestine. Depuis la fin de la semaine dernière, plusieurs médias ont relayé une information parlant d’une condamnation à mort pour le jeune hacker algérien. Un mouvement d’indignation international s’est ainsi ressenti à travers le monde entier, chacun apportant son soutien à Hamza Bendelladj bientôt considéré comme un héros des temps modernes.

hamzabendelladj2

Mais ce jeune algérien génie de l’informatique est encore un mystère. Hamza Bendelladj sait être discret et à ce jour très peu d’informations – encore faudrait-il qu’elles soient vraies, filtrent à son sujet. Hamza aurait grandi sur les hauteurs d’Alger, à Kouba dans une famille très modeste. Sa famille affirme d’ailleurs qu’il aurait quitté l’école après la 3ème et aurait appris l’informatique dans les cyber-cafés, tandis que la police thaïlandaise affirme qu’il aurait obtenu un diplôme universitaire. Lui-même père d’un enfant, sa mère était entendue à la télévision algérienne le 20 août dernier pour démentir toute information de condamnation à mort comme le relayait les sites d’information ce week-end. Elle déplore sa conduite et dit ne pas comprendre. Pour elle, son fils est quelqu’un de gentil qui a toujours vécu de manière non excessive, bien que Hamza Bendelladj déclarait se servir de l’argent pour « voyager, et pour une vie de luxe comme voler en première classe et séjourner dans des palaces » selon Phanu Kerdlabphol, chef de la police d’immigration.

Ses cyber-larcins, il les aurait effectué grâce à SpyEye, un logiciel espion qu’il aurait développé lui permettant d’infiltrer les systèmes de sécurités des banques en récupérant des identifiants et mots de passe. En plus d’avoir dérobé 4 milliards de dollars dont 280 000 seraient revenues aux ONG et associations, Hamza Bendelladj aurait aussi infiltré le site du gouvernement israélien afin de délivrer des informations à la résistance palestinienne. Le gouvernement israélien suite à cette attaque lui aurait d’ailleurs proposé de travailler pour eux afin de renforcer leur sécurité, ce que Hamza Bendelladj aurait refusé, renforçant sa popularité.

Si certaines sources datent son procès pour le 22 septembre et d’autres pour le 5 octobre, ce qui est certain c’est que malgré ses 23 chefs d’accusation, il ne risque en aucun cas la peine de mort. Joan Polaschik, l’ambassadrice des Etats-Unis à Alger a d’ailleurs démenti cette information sur son compte Twitter.

hamzabendelladj

Que faut-il donc croire de cette affaire ? Hamza Bendelladj, jeune héros ou escroc dont l’image a été bien trop romantisée sur la toile ? Son héroïsme est-il aussi fictif que le personnage de Robin des Bois à qui on le compare ? Un exemple comme la fausse histoire des minions de Luciano Gonzales qui prouve qu’une information même très relayée ne s’avère pas toujours réelle ou entière vraie… Affaire à suivre.