Attrape-moi si tu peux : L’insolence de Nabil Ibelati

Nabil Ibelati

Le braqueur Nabil Ibelati narguait les autorités via Facebook

L’histoire nous rappelle un peu certains passages de GTA V, peut-être Nabil Ibelati y avait-il un peu trop joué ?

 L’homme de 30 ans à peine, avait braqué une bijouterie de luxe Kronometry à Cannes en juillet 2013, avec l’aide de deux complices aujourd’hui derrière les barreaux, dont l’un etait son frère aîné. A eux trois ils se sont emparés d’une centaine de montres, pour un butin estimé à 1,77 million d’euros.

L’homme franco-marocain était déjà bien connu des services de police, ce serait sa 14ème condamnation. Avant le braquage, il a été accusé d’avoir agressé un homme à la sortie d’une discothèque et lui avoir brisé la mâchoire.

Nabil Ibelati aurait après le partage du butin gardé 350.000 euros pour lui seul. Avec cette somme il s’est offert une vie de pacha au Maroc durant près de deux ans, il aurait même investi dans l’immobilier.

Le procès du braquage s’est déroulé le vendredi 7 août au Tribunal de Grasse en Alpes-Maritimes. Il écope de 10 ans de prison et d’une amende de 200 000 euros. L’accusé n’était pas là durant le jour de son jugement, il était au Maroc.

À LIRE :   A Séville, les costumes traditionnels ressemblent beaucoup à ceux du Ku Klux Klan.

Philippe Tocagnier, procureur adjoint au tribunal de Grande instance de Grasse a expliqué aux micros de France Info, que le trentenaire envoyait des cartes postales pour les narguer dans lesquelles « On le voit dans des piscines avec des jeunes filles, avec de la drogue, des prostituées » – ce qui ne devrait pas alléger sa peine – L’homme ne cherchait visiblement pas à se cacher car on trouve facilement son profil Facebook, sur lequel il poste des images de son haut train de vie.

Nabil Ibelati

Nabil Ibelati

Cependant sa cavale a pris fin ce samedi 15 août 2015 au Maroc. Il a été interpellé grâce aux renseignements de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire marocain et à la diffusion d’un avis de recherche international par Interpol.