Quand Bavaria réinvente la manière de boire une bière

20042-Bavaria-v

Bavaria montre que boire une bière est compliqué lorsque certains éléments nous manque

509366723_640

Tu crois que boire de la bière c’est toujours facile ? C’est sûr au bar tu t’en enchaînes plusieurs sans problème mais imagine si tu n’avais pas de coude pour pouvoir porter la pinte à tes lèvres. Comment tu pourrais boire ta pinte si elle n’était pas contenue dans un verre d’ailleurs ? Et si la bière que tu buvais ne contenait pas d’eau, mais juste du malt en donnant une sèche composition de céréales ignoble à boire. Bavaria a exploré ces trois hypothèses en les testant avec des gens au pub donnant des scènes totalement absurdes.

Quand ils n’ont pas de coudes, ils sont obligés de tendre les bras comme des pantins désarticulés, deux potes se donnent à boire où chacun met le verre dans la tronche de l’autre, le serveur bouscule tout le monde en renversant la moitié des commandes. On remarque d’ailleurs dans l’épisode sans verre la belle galère que ce serait de ne rien avoir pour porter et boire la boisson. Le barman ainsi que les gens contiennent le précieux liquide dans leurs mains ou alors se désaltèrent dans un abreuvoir comme des chevaux, la tête plongée dedans. Un gars a même l’idée de s’allonger sur le comptoir, la bouche ouverte en dessous du fût pour récolter la bière pression à la source. Mais le plus infâme, ce serait d’avoir de la bière sans eau, autrement dit une bière imbuvable sous forme de grains et pas liquide.poster-25997-bavaria-the-hassle-of-drinking-beer-without-glass

À LIRE :   Crapahuter jusqu'au village le plus haut d'Europe en Géorgie

Et imagines si la bière était juste sans alcool, ce qui existe mais on est d’accord pour dire que c’est la pire invention existante, à part pour les anciens alcooliques peut-être.  Ce serait un cercle interminable de gens commandant la boisson sans le moindre changement dans leur comportement, une chose chiante à mourir. Un intérêt de boire avec ses amis est de pouvoir se libérer, se lâcher (il y a des limites bien-sûr) mais l’alcool permet d’annihiler le sentiment d’inhibition qu’on a tous. Comme pourrait dire le type de la publicité, « Cheers to the man who invented alcohol » (santé au mec qui a inventé l’alcool).

Capture d’écran 2015-02-23 à 11.20.22

Si on n’avait pas de mains ce serait difficile aussi, on serait obligé de tenir notre verre avec nos avants bras soit une lutte de chaque instant. Même le serveur trimerait à souhait en portant un plateau sans aucune prise ferme.  On se rend compte de l’importance de nos capacités physique et d’éléments concrets, cruciaux pour profiter d’une bonne bière.  Avec ce concept de qu’est ce qu’il faut pour boire une bière, la marque hollandaise frappe fort.