San Pedro de Limon devient un théâtre d’horreur

Mexique

San Pedro de Limon, un lieu où les forces de l’ordre règlent leurs comptes

Au Mexique, sept « gardiens de la paix » ont été accusés de torture sur trois femmes qui avaient été forcées de donner un faux témoignage.

L’affaire remonte à un peu plus d’un an, quand le 30 juin 2015 une tuerie se produisait à côté de San Pedro de Limon (260 km au sud de Mexico). Un véritable massacre qui a fait 22 morts dans le village.

Mexique2

Le drame est complexifié par deux versions des faits totalement différentes. Les soldats parlent d’une fusillade avec villageois qui auraient mené à une course poursuite – et encore plus de tirs – jusqu’à un entrepôt.

Le problème ? Ce qui a apparemment ressemblé à un long et féroce échange de tirs a soulevé les soupçons chez les autorités où un policier aurait été blessé.

En réalité, il n’y aurait pas eu de vrai combat entre les deux groupes, mais plutôt une exécution sommaire menée de sang froid par les militaires.

L’enquête aurait également révélé que la disposition des impacts de balles de l’entrepôt prouverait bien qu’au moins 12 à 15 morts auraient été froidement assassinés en ligne devant le mur.

Une des trois femmes qui était restée à l’intérieur de l’entrepôt aurait confié que la plupart des hommes ont été tués sans la moindre résistance.

Mexique3

La police a menacé les témoins en allant jusqu’à les torturer pour ne pas qu’elles dévoilent la vérité et supportent les déclarations des soldats.

A part les sept policiers qui ont été accusés de torture mercredi, trois militaires sont accusés de meurtre et sept autres de violation de leur profession.

On constate qu’une affaire comme celle-là illustre la violence qui règne au Mexique.

Le plus terrifiant dans cette histoire reste qu’on n’arrive plus à savoir à qui se fier dans cette perpétuelle barbarie.

En effet les méthodes douteuses de la police, souvent corrompue, montrent qu’il est pratiquement impossible de se fier à quelconque autorité ou représentant de la loi au Mexique.

Mexique1