Des parcs réservés au sexe ?

 sexe parc suisse

En suisse, des parcs pourraient bientôt être exclusivement réservés à nos parties de jambes en l’air.

Les suisses se dévergondent et ça ne plait pas à tout le monde. Dans le canton du Tessin, à proximité d’une plage et du parc de Lugano, un couple ivre d’alcool et d’amour ont décidé de concrétiser leur attirance indéniable par de joyeux ébats sexuels sur la rive. Le sexe en plein air est un fantasme pour des milliers de personne, l ‘excitation résidant dans le fait d’être possiblement surpris… et c’est précisément ce qui s’est passé pour ces deux tourtereaux chauds comme la braise.

En effet, une dame aux mœurs moins débridées passait par là au même moment et, outrée par leur partie de jambe en l’air extérieure, a jugé bon de les photographier pour ensuite les dénoncer, preuve à l’appui. «Il faisait chaud et ils avaient beaucoup bu. La femme m’a demandé ce que je regardais et m’a lancé: «On fait l’amour et alors?» raconte-t-elle au site Ticinonline.

Et pourtant, l’histoire prend une toute autre tournure lorsque la sexologue Kathya Bonatti propose la mise en place de  » parcs de l’amour » suite à cette affaire. Elle propose d’aménager des parcs réservés au sexe avec  » une porte à l’entrée, un distributeur de préservatif et de l’eau fraîche pour que les couples puissent faire l’amour librement en pleine nature, notamment pour les jeunes couples qui ne savent pas toujours où le faire. »

Bon, j’aurais bien dit, à tout hasard, dans leur chambre, mais on s’éloigne du sujet.

À LIRE :   Rootwords t'explique le rap Suisse
parc sexe suisse f
credit photo : fleur de menthe

Quoiqu’il en soit, cette proposition n’a pas eu le succès escompté par la sexologue et c’est le moins qu’on puisse dire. « Je n’ai qu’un mot pour y répondre: ridicule »  a réagi Guillaume Barazzone en charge du Service des espaces verts  de la Ville de Genève. « Les parcs sont publics, accessibles à tous, y compris des enfants. Que des gens s’embrassent peut-être, mais là non. »

Beaucoup d’autres élus locaux rejoignent l’avis de Guillaume Barazzone, insistant sur le fait que ce sont des lieux publics. Seules les consoeurs de la sexologue à l’initiative de ce projet la soutiennent en mettant en avant « une forme de naturisme originale et novatrice. »

Bienvenus chez les fous. Les suisses, pardon.

parc sexe suisse fd
credit photo : fleur de menthe
Publicités