Fin de la fête à Ibiza !

ibiza-tini-no-name-police

Carl Craig et tINI se prennent un stop par la police d’Ibiza

Il semble bien qu’Ibiza soit sur le point de rompre avec sa réputation d’île de la fête. Visiblement les habitants appuyés par le gouvernement entrent en guerre avec les fêtards et les organisateurs de soirées. Les djs connus et reconnus Carl Craig et tINI en ont fait les frais il y a quelques jours !

tini-and-the-gang-ibiza

Depuis le 7 juillet, Carl Craig présente au No Name Beach les soirées Detroit Love Affair avec au programme, tu te doutes bien, de la bonne techno tout droit débarquée de Detroit et des guests de qualité comme Dubfire, Matthew Dear, Franck Storm, Lorenzo Calvio et Disco Chanel. Un projet que le dj et producteur était fier de porter et qui devait se prolonger jusqu’au 25 août. On dit bien « était » parce que le 28 juillet, alors que la troisième soirée devait avoir lieu, elle a été annulée par les autorités. Oui AN-NU-LEE, et celles qui devaient suivre le sont aussi ! D’ailleurs, tous les événements organisés au No Name cet été partent en fumée.

carl-craig-ibiza

Une mesure à laquelle on pouvait (presque) s’attendre suite à l’événement du 15 juillet. Depuis cinq ans la dj allemande tINI organise annuellement ses beach party tINI and the gang. Après être passés par la Ushuaïa Beach Hotel et la Sirocco Beach, elle et ses acolytes investissent le No Name depuis le 24 juin. Mais voilà que lors de la quatrième soirée le 15 juillet dernier, les flics ont débarqué au milieu de la fête pour y mettre fin. Les soirées à venir de tINI and the gang étaient sensées être maintenues, mais c’était avant que les autorités décident de supprimer tous les événements prévu pendant l’été au No Name.

tini-no-name-ibiza

Ces derniers mois, le gouvernement d’Ibiza a montré son désir de se détacher de cette image sulfureuse d’île de la fête. Si le No Name est le seul lieu à en avoir pris pour son grade ces deux derniers mois, on s’attend à ce que d’autres clubs voient leurs programmation du mois d’août passer à la trappe elles aussi ! On espère qu’ils s’attaqueront aux soirées de kéké « Fuck Me I’m Famous » avant de s’en prendre à nouveaux à nos artistes fétiches. Affaire à suivre !

ibiza-tini-no-name-beach-police