Les fumeurs de joints ne sont pas les bienvenus à Bali.

Youtube Follow Openminded

 bali

Fumeurs, fumeuses, Bali peut vous envoyer un prison pour un seul spliff

Les Etats-Unis sont petit à petit entrain de devenir l’eldorado des fumeurs de joint du monde entier grâce à la légalisation massive du cannabis dans de nombreux états américains. Avant eux, il y avait Amsterdam où l’on peut fumer à s’en arracher les poumons sans que personne ne s’en plaigne et depuis toujours, il y a la Jamaïque, grande capitale du cannabis et du bonheur, donc.

Voilà, le reste du monde n’a globalement pas légalisé la marijuana à l’image de la France, notre cher pays où les dealers sont à chaque coin de rue mais où il nous est interdit de faire notre business avec. Triste vie, vous vous dites ? Estimez vous heureux, la loi est encore plus stricte à Bali, cette île pourtant tellement paradisiaque et propice à la détente. Je vous explique.

plage bali

La semaine dernière, Nicholas James Langan, un australien de 25 ans s’est vu condamné à un an de prison ferme pour avoir fumer un joint sur une plage de Bali, avec un indonésien (qui n’a pas échappé à la condamnation non plus)

Il possédait 0.86 grammes de cannabis sur lui autant vous dire qu’à part deux trois petits spliffs en pers pour le coucher de soleil, Nicholas James n’allait certainement pas se lancer dans le trafic de drogue mais on est jamais trop prudents en Indonésie.

bali prison

Le procureur demandait quatre ans d’emprisonnement mais puisque le prévenu a semblé honnête, poli et qu’il est encore relativement jeune, sa peine a été raccourci à un an de prison ferme – comme pour le local qui fumait avec lui. « Le prévenu est reconnu coupable d’usage de drogue pour sa consommation personnelle », a déclaré Cening Budiana, le président du tribunal de Denpasar, la capitale de Bali.

Dans son malheur, Nicholas s’en sort plutôt pas mal quand on sait que le trafic de drogue est passible de la peine de mort, à Bali…