Les russes contre le coloris LGBT de Facebook

  14145913

Les russes pas très « gay friendly » envers la communauté LGBT

Après la récente loi qui est passée aux Etats Unis sur le droit du mariage homosexuel, Facebook a créé une application qui permet de modifier sa photo de profil en posant un filtre « Gay Pride » soit un quadrillage multicolore.

11667534_10102203860243201_2713296330820668368_n

Bien évidemment, en Russie, ça ne passe pas – coucou Poutine– et plusieurs sites russes ont répondu en affichant des images avec leur drapeau national.

L’application du réseau social « Celebrate Pride » a été installée le vendredi 26 juin, permettant de colorer sa photo en un simple clic. Le fondateur Mark Zuckerberg a montré l’exemple et plus de 26 millions de personnes ont transformé leur image générant 565 millions de like et de commentaires. Un succès pour une idée venant de deux stagiaires lors d’un hacketon soit une programmation informatique menée par l’entreprise Facebook.

Malgré tout l’engouement qu’il a pu susciter pour de nombreux utilisateurs, il n’a pas forcément été très bien perçu par certains pays comme la Russie en particulier.

A la place du drapeau LGBT, plusieurs sites notamment les réseaux sociaux utilisés par des russes comme Twitter, Facebook ou son équivalent VKontakte ont préféré offrir aux internautes la possibilité d’apposer le drapeau national (blanc, bleu, rouge) sur leur photo. Ces plateformes proposent également les drapeaux du Kazakhstan, de l’Ukraine ou de la Biélorussie – tant qu’à faire.

11692741_775744892546108_6996798691192710913_n

Le créateur de cette nouvelle application, Oleg Chulakov affirme que ce n’est pas une opposition au mariage gay : « Nous ne sommes contre personne ».

À LIRE :   Les Anonymous piratent l'Etat Islamique

Non seulement certains russes ont modifié leurs images mais plusieurs voulaient contrer le hashtag #Lovewins (cœur en arc en ciel lors de sa conception) pour répondre avec #proudtobestraight et #pridetoberussian…

Les droits des personnes LGBT (Lesbian Gay Bi et Trans) ont été bafoués en Russie où le gouvernement prône une défense des « valeurs familiales traditionnelles ».

La loi dite contre « la propagande gay » a été votée en juin 2013 qui interdit de fournir des informations sur l’homosexualité au moins de 18ans. Les manifestations homosexuelles sont formellement interdites comme la « Gay Pride ».

En revanche, plusieurs russes ont exprimé leur déception par rapport à la réaction de leurs compatriotes face au nouveau filtre de Facebook à l’image d’Anna Koterlnikova, jeune russe qui déclare sur les réseaux sociaux : « Je suis désolée ! Je suis hétéro et russe, mais pas homophobe ! ».

Après la vague arc en ciel de Facebook, Vitaly Milonov, un député tristement célèbre pour ses lois homophobes aurait demandé à Roskomnadzor (l’organisme de surveillance russe d’internet) d’interdire Facebook . Pour lui, le réseau social serait apparemment à l’encontre de la loi sur « la propagande gay ». Le député a stipulé que « Facebook n’a pas de limite d’âge (il faut 13 ans normalement) et on ne peut pas contrôler combien de mineurs l’utilisent. Ce serait donc parfaitement normal de rayer Facebook du territoire russe ».

On constate que tolérance et liberté ne sont pas encore au programme dans l’austère Russie, malgré cette pression, le réseau est toujours accessible, qui sait pour combien de temps encore.