Charles Bronson soit le prisonnier le plus badass d’Angleterre

 Bronson2

Bronson,la terreur des prisons anglaises

Charlie Bronson, de son vrai nom Micheal Gordon Peterson, est considéré comme le prisonnier le plus violent du Royaume Uni. Il a aujourd’hui 62 ans, et en aurait passé 38 derrière les barreaux.
L’homme n’a jamais commis de crime vraiment grave comme on pourrait le croire avec son casier plus long que le bras. Il a en effet été emprisonné pour la première fois en 1974 pour un braquage avec un canon scié lui rapportant une somme ridicule de 30 livres sterling. En prison, il se révolte contre l’autorité en tabassant les gardiens de prison, ce qui lui vaut un allongement de sa condamnation – et sa notoriété légendaire.

Bronson3
Lorsqu’il est relâché en 1988, le bagarreur ne fait pas vraiment long feu en liberté. Après seulement 3 mois il est remis en prison pour le même motif : braquage où il menace de mort et fait de multiples prises d’otages.
Cela dit, c’est un criminel qui défie l’ordre et le système en ayant que faire du pognon qu’il récolte : lors de la rançon, il fait une demande absurde à la police en demandant « une poupée gonflable, un hélicoptère et une tasse de thé ».
Si vous aussi, Charles Bronson vous passionne, je vous conseille de regarder le film du même nom où Tom Hardy incarne le rôle à merveille.

À LIRE :   Deep-dish pizza : la recette qui donne faim

La majorité de sa vie carcérale, il l’a passé en isolement cellulaire à cause des nombreux problèmes qu’il créait autour de lui : prises d’otages, rébellion de prisonniers avec manifestation sur le toit, nombreuses attaques sur ses codétenus et le personnel…
Pour lui être en prison, ce n’était pas être enfermé mais faire un séjour dans une « chambre d’hôtel ».

La brute féroce a connu plus de 120 établissements pénitentiaires différents notamment 3 hôpitaux spécialisés que sont Broadmoore, Rampton Secure et Ashworth.

Bronson

C’est à Rampton qu’il essaye d’étrangler un pédophile, il affirme qu’il voulait tuer la personne pour pouvoir être condamné à perpétuité et échapper à l’asile. Au lieu de ça il est envoyé dans un autre hôpital psychiatrique.

Malgré l’animosité et la folie de ce personnage, il a quand même une certaine sensibilité qu’il exprime dans de nombreux recueils de prison ou encore à travers des toiles et des dessins. Il aurait rechangé son nom pour Salvador, voulant rendre hommage à l’illustre artiste avec une longue moustache : Dali.

Bronson3

Le taulard aurait d’ailleurs récemment fait parler de lui en laissant resurgir son côté sentimental : il a envoyé une carte de vœux (ci-dessus) avec un dessin à une fille de 17 ans nommée Leah Washington. L’adolescente s’est faite amputée la jambe lors d’un accident dans un parc d’attraction.