Mon niveau de concentration est inférieur ou égal à moins l’infini



concentration 5

La concentration, l’or grise du 21eme siècle

A l’heure où j’écris cet article, je suis plutôt censé chercher un nouvel appart et vous pouvez être sûr que d’ici 10 minutes j’aurais une folle envie de jouer à Pokemon Stadium. Mon conseil, privilégiez les pokemon de type éclair, ils sont plus rapides. C’est simple, je suis incapable d’exécuter une tache d’une traite sans penser à (ou faire) un truc idiot entre temps. Cependant, ne négligez pas un pokémon comme Staross qui possède à la fois Surf et Tonnerre. Petit, on m’a taxé d’hyperactif et c’était plus un motif de fierté qu’autre chose. On est toujours content que les gens nous assimilent à quelqu’un d’énergique, alors on s’en vanterait presque. D’ailleurs, j’ai déjà battu ma copine en utilisant seulement un Ectoplasma, c’est une brute celui là. Le fait est que cela nuit grandement à notre capacité à nous focaliser sur un travail précis.

Pour illustrer ce manque flagrant de concentration, les exemples sont pléthores. Le plus souvent cela résulte d’une perte de temps incroyable comme oublier instantanément où l’on pose son portable ou ses clés juste avant de partir au taff. Mais le moment où la déconcentration humaine atteint son apogée c’est bien souvent durant l’écriture d’un mémoire.

pokémon concentration

Pour ceux qui ont connu les joies des bibliothèques universitaires, ce rassemblement de matières grises qui passent plus de temps à parler de leurs devoirs que de les faire, vous voyez surement où je veux en venir. A priori la B.U est une grande pièce au style architecturale complètement dénué d’intérêt qui semble propice à l’effort intellectuel. Pour la plupart des gens, se retrouver dans cet endroit glauque constitue déjà une première victoire : celle d’annoncer à ses parents que l’on a passé sa journée à la bibliothèque. Ne nous mentons pas, même après avoir écrit 3 malheureuses lignes en 4 heures, le fait d’avoir perdu sa journée dans ce temple de la procrastination nous fait déculpabiliser.

Comment en est-on arrivé là ? Beaucoup évoquent l’infobésité liée au développement d’Internet. Et pour cause, il ne se passe plus 10 minutes sans que l’on reçoive un mail, une alerte Le Monde où un message Facebook. J’en profite pour demander aux mecs du Monde d’arrêter de m’envoyer un sms push à 3h du mat’ dès qu’une actrice de film d’auteurs coréens est morte, je pense que ça peut attendre mon réveil pour la lire et m’en battre les couilles.

À LIRE :   The Anthill, la colline a des fourmis

concentration

 

Selon des chercheurs de Microsoft, il faudrait 30 minutes pour atteindre son niveau de concentration maximale après avoir été distrait. Autant dire que pour notre génération, à moins de s’exiler dans une yourte en Polynésie, ce niveau est rarement atteint. Le combat est donc perdu d’avance puisque l’architecture d’Internet est conçue comme un jeu, c’est dire faite de ruptures subies, volontaires ou involontaires. L’internaute joue donc une partie de roulette où sa mise équivaut à son attention qu’il déplace à son gré (le plus souvent sur des vidéos de chatons trop mignons). Pour remédier à ce problème, je vous conseille d’aller checker le logiciel SelfControl qui vous permet de bloquer certains sites pendant un laps de temps choisi.

A ce niveau là de l’article, je peux à peu près écrire n’importe quoi, de toute façon la plupart d’entre vous ont déjà trouvé autre chose à faire. Merci à ceux qui ont au moins cliqué sur l’article au lieu de juste « liker » le post sur Facebook en prenant soin de tagger un de leur pote un peu tête en l’air. Pour les derniers lecteurs, j’aimerais évoquer avec vous ma passion pour France Gall. Franchement, écouter « Résiste » et « Elle a » sous la douche le matin me donne une pêche incroyable. N’hésitez pas vous aussi à me donner vos chansons du matin en commentaire, on est entre nous les gars.

france gall

 

Ce constat, beaucoup de médias web l’on d’ailleurs bien compris. Du coup, finis les grands discours plein de lyrisme et les articles de fond travaillés. Désormais, on fait des «Top 10 des choses qui prouvent que vous être Français » où des « infographies pour savoir si vous êtes un Hipster  ou un Yuccie».

Et pour cause, nous avons développé une vision fractale des contenus, en gros on lit une partie pour comprendre le tout, donc à quoi bon s’embêter… On a de plus en plus la flemme de lire, pas étonnant que Twitter et ses 140 caractères ou Instagram et ses images soient aussi populaires. Cause ou conséquence de notre incapacité croissante à nous concentrer ?