L’histoire du hamburger en vidéo

Youtube Follow Openminded

hamburger histoire

Le hamburger sous toutes les coutures dans une vidéo -presque-historique.

Que tu sois né avec ton mac sur les genoux ou que, pour toi, tablette rime encore avec chocolat, tu ne peux nier la qualité de l’ultra-connectivité quant à la profusion de l’information. Sonneries, vibrations et pépiements sont autant de nouveaux bruits qui te préviennent que sur la planète web, ça balance, ça se bouscule, et ça tourne plus vite que dans une cour de lycée. Ne reste pas sur ton canapé les bras croisés à te lamenter de ne pas être informé du dernier kilo de je-sais-même-pas-qui, ou du clash twittos sur l’efficacité d’une quenelle; on s’en charge pour que tu restes à la page. Le web en deviendrait presque plus ouvert que ton esprit.

Les Italiens ont la pizza et les pastas al dente, les allemands ont leur divine choucroute, nous, les français, avons notre éternelle baguette de pain et le beaujolais et les Américains ont l’hamburger – qu’on a raccourci en burger, il y a déjà des années.

Et pourtant, non. Malgré la légende et les innombrables burgers qui naissent et meurent aux Etats-Unis chaque jour que Dieu fait, ce ne sont pas les américains qui l’ont inventé à défaut de l’avoir popularisé et rendu célèbre au delà de toutes les frontières.

hamburger

Merci Wikipédia ? Non plus. Si je suis en mesure de vous étaler ma culture sur l’hamburger, c’est grâce à une vidéo réalisée par l’historien culinaire – oui, ça existe – George Motz et l’animateur Jorge Corona qui retrace l’histoire de l’hamburger de sa naissance à aujourd’hui.

On y apprend notamment que la forme du burger vient de Mongolie et qu’il est né au XVIIIème siècle en Allemagne, dans la ville de Hambourg, comme son nom l’indique. Aaaaaah oui maintenant que je le dis, ça tombe sous le sens, c’est ça ? Je sais.

Alors, comment le hamburger a-t-il roulé son pain pour s’installer aux Etats-Unis ? Je vous laisse le découvrir dans cette vidéo divertissante à souhait. Après tout, c’est toujours enrichissant de savoir d’où vient ce qu’on mange – et vénère par dessus tout, non ?