Open Minded a testé la camionnette bleue Grey Goose !

image

Open Minded a testé le plus petit bar à Dry Martini du monde, par Grey Goose

Jeudi – 15h30, j’ai rendez-vous sur la terrasse du Théâtre de Chatelet pour aller tester le plus petit bar à Dry Martini du monde installé dans la camionnette bleue de Grey Goose.

Je suis pas hyper emballée à l’idée de boire de la vodka en plein après-midi mais j’oublie vite mes principes quand je découvre le fameux mini bar à Dry Martini – et Claudio, le barman qu’on rêverait tous (et toutes) d’avoir dans son salon.

image (3)

Le bar est minuscule mais ultra-fonctionnel, avec des frigos pour garder la Grey Goose, le Noilly Prat et les fruits au frais. Claudio m’explique le concept : la camionnette bleue aménagée en bar miniature a commencé par sillonner l’Angleterre puis s’est arrêté à Deauville, à Cannes, festival oblige – et enfin à Paris pour faire découvrir la vodka Grey Goose et son cocktail préféré – le Dry Martini, donc- au plus grand nombre.

Pendant qu’on discute vodka, voyage et produits frais, Claudio me prépare mon cocktail derrière son mini comptoir qui brille.

Il m’explique que le Dry Martini est très connu à travers le monde mais peu consommé parce que c’est un cocktail d’expert et qu’il demande une certaine expérience en la matière. J’ai donc de la chance pour le premier Dry Martini de toute ma vie.

image (2)

Trois cocktails sont proposés : le Dry Martini classique, celui à l’orange ou celui à la poire. Je décide de tester le cocktail à la poire. La recette ? Une lampée de Grey Goose, une lampée de Noilly Prat, une lamelle de poire et des glaçons. Le tout dans un verre refroidi, lui aussi. Le cocktail 5 étoiles d’un barman 5 étoiles.

 » L’ADN d’un cocktail, c’est sa fraîcheur » me sort Claudio. Je suis fan et totalement d’accord à mesure que je sirote mon Dry Martini Poire.

Je quitte Claudio – mais pas mon cocktail – pour rejoindre François Thibault, créateur et Maitre de Chai Grey Goose aka l’homme qui se cache derrière la luxueuse vodka, française, of course. Il me raconte l’histoire de cette vodka au soleil autour d’une mini table aménagée sur la terrasse, à deux pas de la camionnette bleue.

image (4)

Il m’explique que la vodka Grey Goose lui a été commandée par des Américains et que sa particularité qui la rend si unique, c’est le blé avec lequel elle est distillée, choisi par ses soins en Picardie. Et oui.

Lui est originaire de Cognac, fils de viticulteur et expert en cognac parmi mille autres choses et le terroir français, il s’y connait. La marque Grey Goose fêtera bientôt ses 20 ans (promis, on vous tiendra au courant) a décliné sa vodka en six saveurs, imaginées par Mr… : Melon, Cherry Noir, Poire, Orange, Citron et bien sûr la VX, aromatisée au Cognac pour laquelle il s’est lui même occupé du raisin dans le vignoble Grey Goose. Aux amateurs et passionnés, il faut la servir dans une carafe.

Dernièrement, François Thibault a aussi réalisé un partenariat prestigieux avec le chef étoilé Alain Ducas. Ensemble, ils ont décidé de créer une vodka avec le même blé Grey Goose mais torréfié, ce qui rend la vodka « plus gourmande, plus croustillante » et la bouteille a été signée par les deux hommes.

Il est presque 18 h, je n’ai pas vu le temps passer, j’ai – presque- bronzée et je fais définitivement partie de la TeamGreyGoose. Le pouvoir de la french touch.